Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Adresse du Président du Faso aux députés sur les attaques terroristes

Suite aux attaques terroristes perpétrées contre le Burkina Faso le 15 janvier 2016 et qui ont fait à ce jour 30 morts et de nombreux blessés, le Président du Faso Roch Marc Christian KABORE a fait parvenir à l’Assemblée nationale un message sur la situation nationale. Un message lu devant les députés par le président de la commission défense et sécurité Halidou SANFO à la séance plénière du mardi 19 janvier 2016.

Deux points étaient à l’ordre du jour de la séance plénière du mardi 19 janvier 2016 : la situation nationale et un huit – clos sur les émoluments des députés de la 7ème législature.

Dans son introduction le président de l’Assemblée nationale Salifou DIALLO a expliqué que le premier ministre n’ayant pas encore fait sa déclaration de politique générale, ni lui, ni ses ministres, ne peuvent se présenter au parlement. Face donc à cette réalité et pour faire aux élus nationaux le point de la situation après les attaques terroristes qui ont secoué notre pays, le chef de l’Etat conformément à l’article 51 de la Constitution a fait parvenir à la représentation nationale une déclaration livrée aux députés par le président de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale Halidou SANFO.
Dans son message aux députés, le Président de la République évoque : les attaques au Nord du pays avec :
-  l’attaque d’un convoi à Tinakoff. Attaque à l’explosif et à la roquette ayant fait deux blessés et deux morts (notamment un gendarme et un civil) ;
-  l’enlèvement d’un couple d’australien à Djibo : Docteur Kenneth Arthur Elliot et son épouse Joceline.

L’attaque des infrastructures hôtelières sur l’Avenue N’Kwamé Nkrumah à Ouagadougou notamment l’Hôtel Splendid, l’Hôtel Yibi, et les restaurant-café Cappuccino et Taxi Brousse. Le bilan provisoire de cette dernière attaque est à ce jour de 30 morts, une cinquantaine de blessés civils, 4 blessés parmi les forces de sécurité et de défense, 156 otages libérés et 3 terroristes tués.
Pour faire face à ses attaques, il a été procédé à la mise en place rapide d’une cellule de crise et d’un commandement opérationnel. Le commandement opérationnel a reçu le soutien de forces françaises et américaines.
D’autres mesures telles l’opérationnalisation des structures de lutte contre le terrorisme, des visites et des rencontres avec les familles des victimes, les hôteliers et le corps diplomatique accrédité dans notre pays sont également envisagées.

A la suite de ce message, le président de l’Assemblée Salifou DIALLO a exhorté le peuple burkinabè à ne pas se laisser perturber par cette attaque. Il a également invité les députés à réfléchir sur des propositions de lois à soumettre à la prochaine session pour lutter efficacement contre le terrorisme sous toutes ses formes. Du reste a-t-il conclu, l’Assemblée nationale a publié un communiqué condamnant ses actes barbares et témoignant de sa compassion aux victimes et présentant ses condoléances aux familles éplorées. Sur instructions du président de l’Assemblée, une délégation de députés rendra visite aux victimes dans les formations sanitaires et dans certains domiciles.
A noter qu’à l’ouverture des travaux, le président de l’Assemblée nationale Salifou DIALLO a fait observer une minute de silence à la mémoire des personnes décédées dans ses différentes attaques.

La deuxième étape la séance plénière qui a porté sur la question des émoluments des députés de la 7ème législature.

A lire également :