Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Assemblée nationale : Des députés outillés sur les techniques d’évaluation des politiques économiques et sociales

Les députés de la Commission générale en charge de l’éducation, la santé, la jeunesse, l’emploi, les affaires sociales et culturelles (CESJEASC) ont bénéficié d’une formation sur les techniques d’évaluation des politiques économiques et sociales les 30 au 31 mai 2017 à Ouagadougou. Cet atelier est organisé par le National democratic institute (NDI).

Placée sous le thème, « les techniques d’évaluation des politiques économique et sociales », Cette formation a pour but de permettre aux députés membres de la commission générale en charge de l’éducation, la santé, la jeunesse, l’emploie, les affaires sociales et culturelles (CESJEASC), de renforcer leurs capacités sur l’institution parlementaire, les fonctions de représentation, de législation et de contrôle de l’action gouvernementale. Selon la 5ième vice-présidente de l’Assemblée nationale, Salimata Konaté, représentant le Président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, « A l’Assemblée nationale, nous aurons à recevoir des textes, des lois qui touchent tous les domaines de la société » a-t-elle ajouté. Pour elle, il est important que les commissions qui vont travailler dans ce domaine puissent être aguerries et savoir à quoi s’en tenir. Car dit-elle, « Avec cette formation, c’est une chance pour que les membres de la commission aient de plus amples connaissances sur les politiques sociales et économiques. Selon le président de la CESJEASC, Yahaya Zoungrana, à la fin de ce séminaire de formation, les députés seront en mesure de poser les bonnes questions orale ou écrite, d’examiner les projets de loi dans les domaines d’affaire sociale du pays avec pertinence, pour améliorer la contribution de l’Assemblée nationale à la gouvernance du pays.
Cette formation s’inscrit dans la dynamique de l’appui technique que le NDI apporte au parlement dans le cadre de la mise en œuvre du programme financé par l’USAID. Ce programme vise à renforcer les capacités de l’Assemblée nationale dans ces fonctions de législation, de représentation et de contrôle de l’action gouvernementale. Pour la représentante résidente du NDI, Aminata Kassé, c’est une collaboration qui date de depuis le début de la législature et qui comporte plusieurs volets. « L’un des volets les plus importants c’est de mettre à la disposition des commissions de l’Assemblée nationale de l’administration les outils, les techniques et l’expertise nécessaire pour renforcer le rôle qu’il joue déjà avec autant de réussite de contrôle de l’action gouvernementale et de législation » explique-t-elle.

A lire également :