Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Assemblée nationale : Les chefs de service à l’apprentissage de la planification axée sur les résultats

Les chefs de services de l’Assemblée nationale se sont retirés à Kombissiri pour un atelier de renforcement de capacités portant sur le thème « Planification axée sur les résultats ». L’atelier qui s’est ouvert ce vendredi 18 août 2017 est prévu pour se tenir deux jours, sous la présidence du Directeur de cabinet du parlement, Bruno Dipama. Cette formation, entrant dans le cadre du Plan de formation des agents parlementaires, vise à permettre aux participants de coordonner, chacun en ce qui le concerne, les actions et les activités du Plan stratégique de l’Assemblée nationale 2016 – 2020.

A l’instar des autres institutions du Burkina Faso, l’administration parlementaire a ses forces mais également ses limites. La non maîtrise des outils de planification et du management d’équipe sont les principales difficultés qui plombent l’optimisation des résultats de l’Assemblée nationale. Or, comme l’a rappelé le président de la cérémonie d’ouverture de cette session, Bruno Dipama, par ailleurs Coordonnateur des actions du Plan stratégique de l’Assemblée nationale 2016 – 2020, la vision du parlement est libellée comme suit : «  En 2020, l’Assemblée nationale du Burkina Faso est une institution forte, moderne, innovante, accessible et au service des populations ».

PNG - 575.6 ko

Comment réaliser une telle ambition si les femmes et les hommes chargés de l’animation de la structure ne sont pas outillés à faire face aux différents défis qui se posent ? C’est pour répondre à cet impératif que, à écouter le Directeur de cabinet du Président de l’Assemblée nationale « nous avons initié une série de formations à l’intention des différents segments de notre administration. Cette formation par exemple fait suite à celle qui a occupé, il y a deux semaines, les directeurs de services.

PNG - 521.2 ko

Ce n’est pas tout, d’autres séances interviendront, en fonction du plan de formation élaboré en 2016. Nous avons le défi de reconstruire l’institution parlementaire après les événements d’Octobre 2014. Cette reconstruction n’est pas seulement physique, elle concerne également le renforcement des capacités des agents et surtout la promotion des valeurs telles l’intégrité, la redevabilité, la responsabilité, la transparence, la solidarité. In fine, le devoir de servir et la fierté d’appartenir à l’administration parlementaire devront guider l’action de chaque agent. C’est à ce prix que nous concrétiserons notre vision qui va impacter positivement l’ancrage de la démocratie dans notre pays ».
Organisé par le Centre parlementaire canadien, cet atelier va permettre d’échanger autour de la gestion axée sur les résultats. « Il s’agit là, d’amener les participants à maitriser la planification et ses différents outils et surtout le management » a expliqué un des facilitateurs, Abdoul Karim Zon.

A lire également :