Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Attaque terroriste du Café Aziz Istanbul : les députés expriment leur compassion

Une délégation de députés conduite par le 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, Me Bénéwendé Stanislas Sankara, s’est rendue au Centre hospitalier Yalgado Ouédraogo dans la matinée du lundi 14 août 2017, pour dit-elle, s’enquérir de la situation après l’attaque qui a endeuillé la nation burkinabé au Café Aziz Istanbul.

« 25 personnes référées dont malheureusement 04 décès », ce sont les chiffres fournis aux députés, à la date du lundi 14 août 2017, à 9 heures, par le Directeur général de l’Hôpital Yalgado Ouédraogo, Robert Sangaré. Des quatre personnes décédées, on compte un Turc, Mehmet Faith, et trois Burkinabè, Victoria Nana, Inoussa Kikiéta, et Mme Napon. « Les corps des défunts seront envoyés à l’hôpital Bogodogo où leurs familles ainsi que les ambassades et représentations diplomatiques iront remplir les formalités nécessaires avant leur enlèvement », poursuit le Pr Sangaré. Il a poursuivi que la prise en charge des blessés est gratuite, sur instruction du gouvernement burkinabè. « Un gendarme a été sérieusement touché. Dès qu’il est arrivé chez nous, nous l’avons envoyé à l’Hôpital Blaise Compaoré afin de stabiliser son état et éventuellement envisager son évacuation vers l’extérieur » a-t-il ajouté.
Le DG de Yalgado avait à ses côtés des collaborateurs dont le Secrétaire général du ministère de la santé, Robert Kargougou et le Pr Arouna Ouédraogo responsable de la Cellule médico-psychologique chargée d’accompagner les personnes affectées par le carnage du dimanche soir. Ce dernier a aussi expliqué aux députés, que la Cellule travaille depuis hier à 23h de façon continue. Elle a à sa charge une cinquantaine de personnes dont des employés du Café Aziz Istanbul, choqués par les événements. Aussi, selon toujours le psychiatre Ouédraogo, ses collaborateurs et lui besognent en bonne intelligence avec les Forces de l’ordre et de sécurité.
Le chef de la délégation des parlementaires, Me Bénéwendé Stanislas Sankara, visiblement sous le choc de ce qui est arrivé, la voix nouée, le regard confit, a présenté au nom du Président de l’assemblée, ses condoléances et encouragé les agents de santé qui se démènent pour sauver les blessés. Le représentant de Salifou Diallo (en mission à l’extérieur) a aussi exhorté les Burkinabè à rester unis et solidaires pour faire face au terrorisme.
Il a aussi salué la présence dans la salle de réunion où la délégation a été accueillie, du Chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré. Pour Me Bénéwendé, cela est la preuve que les Burkinabè regardent toujours dans la même direction quand il s’agit de faire face à une épreuve.
Avant de quitter les lieux, les parlementaires ont, à l’occasion, manifesté un geste de solidarité par l’octroi d’une enveloppe d’argent pour soutenir la prise en charge des blessés. Ils disent rester disponibles pour toute sollicitude qui puisse soulager ces personnes touchées.
Après l’hosto, les parlementaires se sont déportés sur les lieux du drame. Là-bas, ils ont encouragé les enquêteurs qui y travaillent depuis la fin de l’assaut qui a neutralisé les assaillants.
C’est dans la nuit du dimanche aux environs de 21h que des hommes armés ont pris d’assaut le Café Aziz Istanbul faisant 18 morts et de nombreux blessés.

A lire également :