Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Budget 2017 L’Assemblée autorise le gouvernement à opérer les ajustements nécessaires

Le projet de loi portant loi de finances rectificative de la loi de finances pour l’exécution du Budget de l’Etat, exercice 2017 était en discussion à l’Assemblée nationale, le jeudi 23 novembre 2017. Le texte présenté à la plénière par la Commission des finances et du Budget a été adopté par 107 votants.

De l’exposé des motifs justifiant le recours à cette loi de finances rectificative, d’après le rapporteur général de la Commission des finances et du Budget (COMFIB), Bassirou Karmdji LY, il ressort que « dans le cadre du financement complémentaire du budget de l’Etat, le gouvernement envisageait un important niveau d’appuis budgétaire, notamment, des dons – programmes de la part des partenaires financiers. Cependant, bien que la conférence de Paris ait été un véritable succès, les engagements des partenaires ont surtout porté sur les financements des projets et programmes de développement plutôt que les aides budgétaires qui viennent en complément aux ressources du budget de l’Etat. Cela a eu pour conséquence, une forte baisse des prévisions d’appuis budgétaires qui sont passées de 336 600 000 000 FCFA à 84 941 734 000 FCFA, soit une baisse de 251 658 266 000 FCFA ».
Les ajustements proposés au titre du budget 2017 consistent en des annulations et des ouvertures de recettes et de dépenses. Il est également proposé des ajustements techniques en vue d’ouvrir des autorisations d’engagement complémentaire au profit de certains ministères et institutions.
La séance plénière consacrée à l’examen de la loi de finances rectificative du budget de l’Etat gestion 2017, était présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale. La ministre de l’économie, des finances et du développement, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sory, représentant le gouvernement a répondu aux questions des députés au cours du débat général. Avant elle, le président de la COMFIB, Tibila Kaboré avait éclairé la lanterne des députés sur des préoccupations que la Commission avait déjà eu à aborder.
Au terme des amendements, la configuration définitive du budget 2017, s’établi à 1 799 127 968 000 F CFA en ressources et à 2 297 783 282 000 F CFA en charges.
C’est à 80 voix pour, 15 abstentions et 12 voix contre que le projet de loi portant loi de finances rectificative de la loi de finances pour l’exécution du Budget de l’Etat, exercice 2017 a été adopté.

A lire également :