Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Hémicycle  >>   Comptes rendus analytiques

COMPTE RENDU ANALYTIQUE DE LA SEANCE PLENIERE DU LUNDI 30 MAI 2016 A 16 HEURES

Ordre du jour : Clôture de la première session parlementaire ordinaire de l’année 2016.

La séance plénière du lundi 30 mai 2016 a débuté à 16 heures 10 minutes.

1. Le quorum

La vérification des présences a donné le quorum suivant :

-  absents excusés : 20
-  absents non excusés : 07
-  députés présents : 100
-  procurations : 07
-  votants : 107

2. Les annonces

Les députés ont été informés de la démission de son mandat de député, à l’Assemblée nationale, de Monsieur SAVADOGO Lassané, député du Mouvement pour la démocratie et du progrès (MPP), suite à sa nomination au poste de Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale.
Par conséquent, il a été fait appel à Monsieur OUEDRAOGO Abdoulaye, premier suppléant sur la liste des candidatures du MPP de la circonscription électorale provinciale du Zandoma, pour occuper le siège vacant. Son mandat a été validé au cours de cette séance, conformément à l’article 6 du Règlement de l’Assemblée nationale.
Par ailleurs, le compte rendu analytique de la séance plénière du jeudi 26 mai 2016 à 16 heures, mis à la disposition des députés, a été adopté.

3. Le discours de clôture du Président

Dans son adresse, le Président de l’Assemblée nationale a d’abord salué la présence à cette cérémonie du Premier ministre, de membres du gouvernement, de nombreux invités issus des institutions de la République, des Organisations non gouvernementales, des corps constitués et de la société civile.

Il a ensuite évoqué les sujets qui ont émaillé les travaux de la session. On note entre autres, des questions d’intérêt national qui ont marqué le pays, la prise en compte des préoccupations des jeunes et des femmes, les mesures sécuritaires auxquelles le pays est confronté.

La première session ordinaire de l’année 2016 s’est déroulée d’une part, dans un contexte national marqué par la persistance des défis économiques et l’organisation d’élections réussies, transparentes, apaisées et d’autre part, dans une situation sous-régionale et internationale de guerre contre le terrorisme et de crise économique mondiale.

L’actualité nationale s’est focalisée sur la consolidation de la démocratie, la liberté d’expression, les libertés individuelles, les droits humains et la paix sociale. Au sujet de la liberté et de la démocratie dans notre pays, si l’on peut s’en féliciter, un appel pressant est cependant lancé au gouvernement afin de mettre fin à la situation de libertinage à laquelle certains citoyens s’adonnent, défiant ainsi l’autorité de l’Etat, les lois et les règlements de la République.

A propos du terrorisme qui gagne du terrain au plan national, il est impérieux que l’Etat unisse ses forces à celles des autres pays de par le monde pour pouvoir vaincre le phénomène.

En matière sociale, le gouvernement est à féliciter pour les efforts relatifs à un climat apaisé. En effet, malgré la surenchère et un contexte de reprise économique sans prévision budgétaire, il a pu non seulement maintenir sa disponibilité au dialogue et à la concertation, mais également consentir des efforts pour procéder au reclassement des agents de l’Etat dans la nouvelle grille issue de l’application de la loi 081/CNT/ du 24 novembre 2015 et à la baisse récente du prix des hydrocarbures.

Dans le domaine politique, la tenue des élections municipales qui consacrent le retour à une gestion décentralisée des collectivités territoriales et à un Etat de droit est à saluer. La politique du gouvernement en matière de création d’emplois au profit des jeunes, des femmes, des populations désœuvrées mérite également d’être encouragée.

Pour ce qui est de la justice, les dossiers pendants doivent être examinés en vue d’une réconciliation des Burkinabè.

Concernant les relations internationales, il faudrait saluer la visite de courtoisie à l’Assemblée nationale, le 03 mars 2016, de Son Excellence Monsieur BAN KI MOON, Secrétaire général de l’Organisation des nations unies.

Relativement au bilan des travaux de cette session, l’on retiendra que sur 21 projets de lois inscrits à l’ordre du jour, 19 ont été adoptés, 01 ajourné, 01 retiré ; 02 projets de résolution ont également été adoptés ; 17 questions orales ont été traitées dont 04 avec débat et 13 sans débat ; 40 questions écrites ont été adressées au gouvernement. Le Premier ministre a été félicité pour l’examen et le vote de la loi de finances rectificative pour l’exécution du budget 2016 afin de répondre à certaines préoccupations.
Quant aux mesures restrictives de gestion entreprises par le gouvernement à travers entre autres la rationalisation en matière de carburant, du nombre de véhicules au niveau de l’Administration, de location des baux, etc. Cela permettra de dégager des économies qui pourront être utilisées pour d’autres dépenses.

En termes de diplomatie parlementaire, l’Assemblée nationale est membre d’au moins 10 organisations parlementaires. Dans ce cadre, les députés ont pris part à des sessions organisées par les parlements communautaires et interparlementaires. Une coopération que le Président voudrait voir se renforcer.

Enfin, le Président de l’Assemblée nationale a souhaité une bonne saison hivernale aux braves paysans du Burkina Faso en ce début de saison pluvieuse.

Avant de lever la séance, le Président a informé la plénière de l’ouverture prochaine d’une session extraordinaire pour l’examen de certains dossiers que le gouvernement voudrait voir adoptés au plus vite.

La séance plénière a pris fin à 16 heures 46 minutes.

Ouagadougou, le 31 mai 2016.

Le Président

Salifou DIALLO
Président de l’Assemblée nationale
Le secrétaire de séance

Dissan Boureima GNOUMOU
Huitième Secrétaire parlementaire

A lire également :