Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Hémicycle  >>   Comptes rendus analytiques

COMPTE RENDU ANALYTIQUE DE LA SEANCE PLENIERE DU MERCREDI 28 SEPTEMBRE 2016 A 16 HEURES

Ordre du jour : Ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année 2016.

Présidents de séance :

Monsieur Salifou DIALLO
Président de l’Assemblée nationale

Secrétaires de séance :

– Monsieur Salifo TIEMTORE
Premier Secrétaire parlementaire
– Monsieur Bachir Ismaël OUEDRAOGO
Troisième Secrétaire parlementaire
La séance plénière du mercredi 28 septembre 2016, consacrée à l’ouverture solennelle de la deuxième session ordinaire de l’année 2016, s’est ouverte à 16 heures.

A l’ouverture de la séance, la plénière, avec l’accompagnement de la Garde nationale, a exécuté l’Hymne national, le Di-taa-Niyé, conformément à l’article 26, alinéa 5 du Règlement de l’Assemblée nationale.

1. Le quorum

Compte tenu des contraintes de temps de certaines personnalités invitées à la cérémonie, il n’y a pas eu de vérification des présences. Néanmoins, le Président a déclaré que l’Assemblée nationale était toujours en nombre pour délibérer et pour régler son ordre du jour, conformément à l’alinéa 1 de l’article 64 du Règlement.

2. Les annonces

Le projet d’ordre du jour de la deuxième session ordinaire de l’année 2016 a été adopté.

A cette ouverture solennelle, l’Assemblée nationale s’est honorée de la présence d’invités de marque, venus de pays frères et amis et d’institution continentale. Ce sont :

-  Son Excellence Monsieur Roger NKODO DANG, Président du Parlement panafricain ;
-  Son Excellence Monsieur Adrien HOUNGBEDJI, Président de l’Assemblée nationale de la République du Bénin ;
-  Son Excellence Monsieur David HABIB, Vice-président de l’Assemblée nationale française.
De même, étaient présentes à cette cérémonie, les personnalités suivantes :

-  Son Excellence Monsieur Paul Kaba THIEBA, Premier ministre, Chef du gouvernement, accompagné de ses ministres ;
-  des présidents d’institutions ;
-  du Chef de file de l’opposition politique ;
-  des membres du corps diplomatique et des représentants des organisations internationales et interafricaines ;
-  Sa Majesté Sidiki SANON, Chef de canton de Bobo-Dioulasso ;
-  Sa Majesté Lombo DAYO, chef de canton de Dédougou.

3. Le discours d’ouverture du Président de l’Assemblée nationale

Après avoir présenté et souhaité la bienvenue aux personnalités et invités de marque, le Président de l’Assemblée nationale a d’abord fait l’historique de l’insurrection populaire voltaïque de 1915-1916 dite « révolte des populations de la Boucle de la Volta Noire ». Ce conflit a affecté plus de 900.000 personnes à l’époque et occasionné environ 30.000 morts.

A travers le rappel historique de ces évènements douloureux qu’ont connus ces populations, la Représentation nationale a voulu marquer le centenaire de cette révolte en rendant un vibrant hommage aux précurseurs de la liberté du peuple burkinabè.

Ainsi, à l’occasion de l’ouverture de sa deuxième session ordinaire de l’année 2016, l’Assemblée nationale a invité de façon symbolique Leurs majestés Sidiki SANON, Chef de canton de Bobo-Dioulasso et Lombo DAYO, Chef de canton de Dédougou. Le Président a donc demandé à la plénière de se tenir débout pour les acclamer en hommage aux vaillants ascendants qui font aujourd’hui la fierté du Burkina Faso.

Il a, en outre, au nom de la Représentation nationale, salué la présence, à cette cérémonie, d’éminentes personnalités solidaires du peuple burkinabè. Il s’agit de Leurs Excellences :

-  Monsieur Adrien HOUNGBEDJI, Président de l’Assemblée nationale de la République du Bénin ;
-  Monsieur Roger NKODO DANG, Président du Parlement panafricain ;
-  Monsieur David HABIB, Vice-président de l’Assemblée nationale française.
Prenant en compte le contexte de situation économique difficile dans lequel le projet de budget a été élaboré, le Président a souhaité un allègement des mécanismes d’intervention des institutions de Brettons Woods dans l’intérêt des populations. Il a également formulé le vœu que le budget de l’Etat, gestion 2017 constitue un tournant décisif en matière d’investissements et de réponses aux nombreuses sollicitations du peuple burkinabè.

Abordant l’ordre du jour de la présente session budgétaire, le Chef du parlement burkinabè a indiqué qu’il comprend entre autres :

-  l’adoption de la loi de finances de l’Etat, gestion 2017 ;
-  la ratification d’accords internationaux relatifs à la sécurité et à l’environnement ;
-  l’examen des rapports des commissions d’enquêtes parlementaires sur les mines et le foncier urbain.

A l’endroit des membres du gouvernement, le Président les a félicités pour l’adoption du Plan national de développement économique et social (PNDES) qui a permis de déterminer les orientations budgétaires.

Répondant aux différentes aspirations des populations, le Président n’a pas manqué de souligner la nécessité de passer à une cinquième République et de résoudre la question du chômage des jeunes.
Avant de déclarer la session ouverte, il a traduit sa reconnaissance aux illustres personnalités et invités qui ont fait preuve d’amitié et de solidarité à tout le peuple.
4. Le contenu des messages des invités de marque

Après son discours d’ouverture, le Président a donné la parole à chacun des illustres hôtes pour livrer leurs messages à la Représentation nationale et au peuple du Burkina Faso.

A travers leurs déclarations, ils ont traduit leur reconnaissance, leur amitié et fraternité à l’endroit du Burkina Faso. Ils ont salué et félicité le peuple burkinabè pour sa maturité politique et son exemple de démocratie.

En ce qui concerne les questions sécuritaires, ils ont lancé un appel à plus de détermination et de solidarité entre peuples pour lutter contre le terrorisme.

Avant de lever la séance, le Président a invité la plénière à se retrouver au niveau du jardin de l’institution pour une cérémonie commémorative du centenaire de la première insurrection de l’histoire du Burkina Faso.

La séance a été levée à 17 heures 15 minutes.

Ouagadougou, le 29 septembre 2016.

Le Président

Salifou DIALLO

Le secrétaire de séance

Salifo TIEMTORE
Premier Secrétaire parlementaire

A lire également :