Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Commission de l’informatique et des libertés : des députés sensibilisés sur les risques liés à l’utilisation des TIC

Le jeudi 19 août 2017, dans la salle de conférence de Splendid hôtel à Ouagadougou, la CIL, commission de l’informatique et des libertés a initié un séminaire de formation à l’intention des députés membres de la CAGIDH, Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains et de la CODES, Commission de défense et de la sécurité de l’Assemblée nationale, sur le thème « comment protéger les libertés individuelles et la vie privée à l’ère du numérique ». L’ouverture officielle des travaux a été présidée par le Premier vice-président de l’Assemblée nationale, Maitre Bénéwendé SANKARA.

L’objectif de cette formation est de sensibiliser les députés sur les risques liés à l’utilisation des TIC, techniques de l’information et de la communication. Il va s’agir de donner aux parlementaires des deux commissions clés en matière de protection de la vie privée, à savoir la CAGIDH et la CODES des rudiments nécessaires pour la prise en compte des droits et obligations des citoyens dans les projets de loi . La représentation nationale doit être suffisamment imprégnée pour qu’elle joue sa partition dans un monde où la cyber criminalité s’accroit.
Pour ce faire, la CIL entend dans un futur proche déposer sur le Bureau de l’Assemblée nationale la relecture du projet de loi No 010-2004/AN du 20 avril 2004 pour tenir des contextes du moment. « La CIL, après une dizaine d’année de pratique, veut revoir le cadre juridique de la protection des données personnelles dans l’optique de corriger les insuffisances constatées dans les récentes évolutions en matière de vie privée », a dit Marguerite BONANE/OUEDRAOGO , Présidente de la CIL.
Le Premier vice-président de l’Assemblée nationale qui présidait la cérémonie d’ouverture des travaux a exprimé sa satisfaction pour cette démarche de la commission en charge des libertés publique. Pour lui, les libertés individuelles sont des droits reconnus à tous. Mais de nos jours avec les nouveaux outils d’information et de communication, la vie privée est pervertie. « A l’heure de la banalisation de l’ordinateur, du téléphone portable, de la vulgarisation de l’internet, de la dématérialisation de l’information et de la multiplication des réseaux sociaux, les données personnelles sont mises à nue par des personnes peu scrupuleuses ou relayées par des médias avides de nouvelles sensationnelles pour mieux vendre », a ajouté Maitre Bénéwendé SANKARA
Plusieurs communications seront abordées au cours de ce séminaire : la présentation de la loi 010-2004/AN portant protection des données à caractère personnel, la sécurité des systèmes d’information, les enjeux liés à la protection des données personnelles, le mode d’emploi des médias et réseaux sociaux pour une meilleure protection des données personnelles, l’utilisation efficiente du téléphone portable et la proposition de reforme de la loi 010-2004 /AN.

A lire également :