Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Communiqués

Communiqué de presse du Président de l’Assemblée nationale

Situation sécuritaire au Burkina Faso : l’Assemblée nationale en appelle à la prise de mesures fermes et énergiques

Le vendredi 15 janvier 2016, des attaques terroristes odieuses et meurtrières, d’une ampleur sans précédent, ont frappé les régions du Sahel et du Centre du Burkina Faso. Des infrastructures hôtelières sur l’Avenue N’Kwamé Nkrumah à Ouagadougou notamment l’Hôtel Splendid, l’Hôtel Yibi, et les restaurant-café Cappuccino et Taxi Brousse, et une patrouille de gendarmerie dans la province de l’Oudalan au Sahel ont été pris pour cibles par des terroristes. Dans la province du Soum, Docteur Kenneth Arthur Elliot et son épouse Joceline ont été enlevés.
Le bilan provisoire des attaques témoigne de la barbarie et de la lâcheté des auteurs.
-  30 morts ;
-  Une cinquantaine de blessés civils ;
-  4 blessés parmi les forces de sécurité et de défense ;
-  156 otages libérés ;
-  3 terroristes tués.
Face à la gravité de la situation, l’ensemble des institutions dont l’Assemblée nationale est mobilisée. Au nom de la Représentation nationale, j’adresse mes sincères condoléances et ma compassion aux familles des victimes de ces attentats terroristes. Je souhaite également un prompt rétablissement aux blessés.
Les députés de la 7ème législature saluent l’action conjuguée des forces de défense et de sécurité, depuis les premières heures des attaques, ce qui a permis de libérer des personnes prises en otage à Ouagadougou. L’Assemblée nationale invite le Gouvernement à poursuivre très rapidement la neutralisation des terroristes et la mise en sécurité de toutes les villes et campagnes du Burkina Faso. Le parlement en appelle à la prise de mesures fermes et énergiques contre les auteurs et complices de ces actes d’un autre âge.
Au nom du parlement burkinabè, j’invite la population à faire preuve de sérénité, d’unité, de solidarité et de calme en ces moments si difficiles. Au moment où les populations observent un deuil national de 3 jours et que les partenaires et amis du Burkina Faso manifestent leur solidarité au peuple burkinabè, l’Assemblée nationale réaffirme son engagement et sa détermination dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes.

A lire également :