Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Condoléances Le Président du parlement panafricain invite les parlementaires à poursuivre l’œuvre de Salifou Diallo

Le Président du Parlement panafricain, Roger N’Kodo Dang, est venu présenter ses condoléances suite au décès du Président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo. C’était le jeudi 7 septembre 2017, au parlement.

La visite du Président du Parlement panafricain, Roger N’Kodo Dang, a été ponctuée par deux actes : une audience avec le 1er vice-président entouré d’autres membres du bureau de l’Assemblée nationale, suivie de la signature du livre des condoléances. Dans le ‘’Hall des présidents’’ où l’hôte du jour a rencontré la presse, il a déclaré être venu présenter ses condoléances au parlement et à la famille nucléaire du défunt, en son nom propre et au nom de l’institution qu’il dirige. Le Chef du parlement panafricain s’est excusé de son absence, dès les premières heures, due à des engagements professionnels. « Je suis là en en tant que Burkinabè qui pleure son grand frère mais aussi au nom du Parlement panafricain. Je me devais de venir présenter mes condoléances non seulement à la famille nucléaire mais à tout le peuple burkinabè qui vient de perdre un de ces dignes fils » a dit Roger N’Kodo Dang.
Avant de quitter les lieux, le visiteur n’a pas manqué de laisser quelques sages conseils : « Comme nous sommes des Bantous pour la plupart, dans la tradition africaine un homme ne meurt pas. Il est toujours parmi nous. Comment saurons-nous qu’il est parmi nous ? Nous le saurons à partir des actes que nous allons poser. Si nous continuons l’œuvre qu’il a entamée on saura qu’on a voulu pérenniser sa mémoire. Mais si on s’y écarte, ce serait le tuer pour la deuxième fois. Je voudrais donc inviter mes collègues à préserver cet effet de collaboration, cet effet de consensus pour que véritablement la paix et la recherche du bonheur pour nos peuples se poursuivent ».
Après l’Assemblée nationale, le Président Roger N’Kodo Dang est allé à Ouahigouya pour présenter ses condoléances à la famille du défunt Salifou Diallo.

Ce que Roger N’kodo Dang a écrit dans le livre de condoléances : « A l’occasion de la disparition brutale de mon grand frère, ami et collègue, Dr Salifou Diallo, j’exprime en mon nom personnel, en celui de tous les parlementaires panafricains, mes sincères condoléances à la famille nucléaire ainsi qu’à la grande famille des parlementaires du Burkina Faso. Je connaissais l’homme dans ses multiples facettes, militant engagé, intrépide combattant des libertés. Le Burkina Faso perd un digne fils mais aussi un grand leader. L’Afrique perd l’un de ses digne fils. Que la terre de nos ancêtres lui soit légère.
Tu es mort, ton œuvre reste ».

A lire également :