Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Président  >>   Audiences

Construction du musée et du mémorial des luttes du peuple L’Association mémoire et conscience fait le point au Président de l’Assemblée nationale

Ce mardi 09 janvier 2018, le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a reçu en audience, tour à tour, une délégation de la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL), des représentants de l’Association mémoire et conscience, et l’Ambassadeur du royaume du Soudan au Burkina Faso.

L’audience de la CODEL s’inscrit, au dire de son président, Me Halidou Ouédraogo, dans le cadre de la mise en œuvre des activités de leur structure pour la consolidation de l’Etat de droit au Burkina Faso. En plus des membres de la CODEL, il y avait dans la délégation, un représentant de Diakonia et un autre de Water Aid. A leur sortie du bureau du Chef du parlement, Halidou Ouédraogo a confié que cette visite avait pour but d’échanger avec Alassane Bala Sakandé sur le « rôle des parlementaires dans l’élaboration, le vote et l’adoption des lois ainsi que dans le contrôle de l’action gouvernementale ; de prendre connaissance des enquêtes parlementaires pour assurer le suivi des recommandations qui en sont issues ». Me Halidou Ouédraogo a dit que leur visite avait également pour objectif d’amener le Président de l’Assemblée nationale à s’engager davantage pour une budgétisation tenant compte des secteurs prioritaires que sont la santé, l’éducation, la sécurité, l’accès à l’eau potable, etc.

Une délégation de l’Association mémoire et conscience, conduite par Luc Marius Ibriga, a été ensuite reçue en audience par le Président de l’Assemblée. Avec le Pr Ibriga et ses collaborateurs, il a été question de faire le point sur l’avancée des travaux de réalisation d’un musée et d’un monument en souvenir des luttes du peuple burkinabè, sur le site de l’ex Assemblée nationale. « Nous sommes actuellement à la phase de réalisation du concours architectural du complexe pour lequel nous avons besoin d’un certain nombre de documents cadastraux et d’autres sur la qualité et la solidité de l’ex Assemblée nationale. Le Président nous a promis qu’il mettra en branle les services de l’Assemblée nationale pour que nous puissions entrer possession desdits documents. Il a également promis qu’une réflexion sera menée sur la possibilité de soutenir l’association parce qu’il considère que le travail que nous faisons est un travail de souvenir qu’il importe d’appuyer  ».

La dernière personnalité à être reçue a été l’Ambassadeur de la République du Soudan au Burkina Faso, Magdi Mohamed Taha. Le diplomate a dit être porteur d’un message du président du parlement de son pays à Alassane Bala Sakandé. La question du renforcement des liens de coopération entre les deux pays a été le plat de résistance de cette entrevue.

A lire également :