Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Coupe de l’Assemblée nationale, 3ème journée : Fada élimine Manga

Les matches comptant pour les 3èmes journées de la Coupe de l’assemblée nationale en football se sont joués le samedi 08 juillet 2017, dans cinq régions. A Fada N’Gourma, ce sont les équipes cadettes des régions du Centre Sud et de l’Est qui ont croisé les crampons sur le terrain du Lycée Diaba Lompo. L’équipe hôte a eu raison des jeunes venus de Manga par le score de 5 buts à 2.

Pour un match de football relevé, c’en était vraiment un. Avant le coup d’envoi de l’arbitre, rien ne présageait une victoire des jeunes du Gourma. Eux qui, à vue d’œil ne convainquaient pas de par leur gabarit face à des colosses venus Zoundweogo et environnants. Un fois de plus, les a priori n’ont pas droit de cité en football et l’équipe de Fada l’a démontré avec brio au cours du match ce jour-là.

A l’entame du match, l’équipe de Fada ne s’est sont pas laissé impressionner. Dès la 5ème minute du jeu, ils ont tout de suite annoncé les couleurs par une série de dribles savamment exécutées puis une tentative de frappe sans succès. Ce vain effort n’anéantit outre mesure la hargne de vaincre des rouges. A la 15ème minute, les rouges parviennent à se défaire de la défense de Manga puis tente par une frappe puissante de Mazou Segueda. Le tir est cadré cette fois-ci mais c’était sans compter avec la vigilance du gardien de but de Manga qui, d’une impressionnante détente, parvient à capter la balle. Le public exulte, et le coach de l’équipe de Fada crie « bien joué ! ». La partie reprend et avec la même vitesse et la même pression des rouges du Gourma. A la 21ème minute, Mazou revient. Dans une combinaison de « une deux », le fulgurant jeune trompe le gardien adverse et ouvre le score. Après 29 minutes de jeu, un autre attaquant de l’équipe de Fada, Rasmané Yoni, aggrave le score. Quelques 10 minutes plus tard, Mazou rebelote. C’est le désarroi dans le camp de Manga. Les joueurs ne comprennent pas ce qui leur arrive. Néanmoins, ils resserrent le jeu et arrivent à le contenir loin de leur camp jusqu’à la pause.
A la reprise, l’équipe de Manga se réveille.

Le coach opère deux changements. Le jeu durcit. Manga, bien que mené ne désarme pas. Ses attaquants se montrent plus entreprenants. Le nouveau système de jeu introduit à la reprise fonctionne. Les noirs profitent alors d’un moment de lassitude des rouges et réduisent le score par Roger Ilboudo. 3 buts contre 1. Le rêve de jouer la finale de cette coupe à Bobo Dioulasso est permis. Hélas, ils se laissent surprendre pour la quatrième fois par Mazou Segueda à 59ème minute. 4 buts à 1, coup de théâtre ! Le rêve de la finale s’éloigne d’eux. Malgré tout, ils reviennent à la charge. La pression du match devient forte. Les rouges montrent un air de fatigue et manquent de coordination dans sa défense. Les noirs poussent et obtiennent un pénalty. Les contestations et les égosillements du public n’empêchent pas le capitaine de Manga, Arnold Poda, de transformer le coup. 4 buts contre 2. En dépit de leur poussée, ils ne parviennent plus à inquiéter les rouges qui ont flairé le danger. Manga encaisse son 5ème but de la soirée à la 80ème minute. Le score restera tel, c’est-à-dire, 5 buts pour les rouges de Fada et 2 pour Manga. Manga est éliminé de la course. Dans le camp de Fada, c’est la liesse.

Le Secrétaire général de la fédération burkinabè de football, Boureima Balima, qui a suivi de bout en bout le match a félicité les vainqueurs et encouragé les perdants. Pour lui, cette compétition organisée par l’Assemblée nationale est la bienvenue. « Nous voyons que les jeunes se battent et que les encadreurs font du bon boulot. L’Assemblée nationale a posé un acte louable et c’est à nous les acteurs qu’il revient d’appuyer afin que les choses aillent bien. Nous souhaitons que chaque année cette compétition ait lieu pour que les jeunes se l’approprient pour le développement du football » a-t-il ajouté.

A lire également :