Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Déclaration de Politique Générale : Examen réussi pour Kaba THIEBA

C’est l’article 63 de la Constitution du Burkina Faso, qui le dispose « dans les trente jours suivant sa nomination, le Premier Ministre fait une déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale…l’adoption de cette déclaration vaut investiture ». C’est à cet exercice constitutionnel que s’est prêté ce vendredi 05 février 2016 Paul Kaba THIEBA, nommé Premier ministre le 06 janvier dernier. Examen réussi, sa déclaration est adoubée à 72 voix pour et 53 abstentions.

A l’appel nominal, ils étaient 125 députés votants à l’hémicycle cet après midi du vendredi 05 février 2016. L’ordre du jour donné par le Président de l’Assemblée nationale Salifou DIALLO prévoit principalement la Déclaration de Politique Générale du Premier Ministre suivi des débats puis du scrutin d’adoption ou de rejet de ladite déclaration par la représentation nationale. Paul Kaba THIEBA, arrive au parloir, se livre à un oral d’un peu plus de deux heures de temps, pour porter à la connaissance des députés, des nombreux invités et au peuple burkinabè (séance retransmise en direct sur plusieurs chaînes de radio et de télévision), le contenu de son document de 48pages. Il souligne « trois valeurs cardinales qui guideront l’action gouvernementale au cours des cinq années à venir : le Patriotisme, l’Attachement viscéral à l’éthique et à la probité ; et le Volontarisme ». Il dit prendre en compte les priorités fixées par le Président du Faso à travers trois piliers : « la reforme des institutions ; la mise en place d’un modèle de développement centré sur le renforcement du capital humain ; et la transformation structurelle de l’économie ». Il prévoit en outre un référendum pour le passage à une cinquième République. Les questions des parlementaires au cours du débat ont porté sur pratiquement tous les secteurs de la vie de la nation. Préoccupations auxquelles le Premier Ministre a apporté réponses et commentaires. Les Trois groupes parlementaires de l’opposition à savoir Paix-Justice et Réconciliation ; Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) et l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) ont donné pour consigne de vote l’abstention. Les groupes Burkindlim et le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) votent pour.
Le compte à rebours !

Le temps a failli surprendre. A une heure avancée de la nuit aux environs de 23H30, l’assistance commence à consulter les montres. Il ne faut surtout pas franchir le seuil de minuit. Les 30 jours prévus par la constitution seraient alors épuisés et l’acte forclos. Le scrutin est achevé in extremis. « Il est 23H55, nous sommes en conformité avec la loi » : déclare le Chef du parlement. Un air de soulagement envahit la salle. Le verdict est aussitôt donné : 125 votants, 53 abstentions, 72 pour. Paul Kaba THIEBA est ainsi investi dans ses fonctions de Premier Ministre du Burkina Faso post-transition, Chef du gouvernement. Il reçoit les félicitations et les encouragements du Président de l’Assemblée nationale qui lève la séance aux alentours de 00H30. Les députés parés à l’occasion de tenue traditionnelle nationale ont en début de séance, validé le mandat de Madame Assétou FOFANA/YAMEOGO, en remplacement de Monsieur Benjamin YAMEOGO, démissionnaire.
S. Ibrahim GUIGMA

A lire également :