Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Déclaration des parlementaires sur le financement adéquat de la santé et le dividende démographique Son opérationnalisation au centre d’un atelier

Il s’est ouvert le lundi 8 janvier 2018, à Ouagadougou un atelier de validation de la feuille de route de la mise en œuvre de la déclaration de Ouagadougou sur le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population et développement dans les Etats membres de la CEDEAO, de la Mauritanie et du Tchad. Organisé par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), l’Assemblée nationale et AgirPF, cet atelier fait suite à la Rencontre de Haut niveau sur les mêmes thèmes, organisée par l’OOAS et le parlement burkinabè en juillet 2017.

Valider la feuille de route pour l’opérationnalisation de la déclaration des parlementaires de la CEDEAO, de la Mauritanie et du Tchad sur le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population, c’est Tout l’objectif de cet atelier. En vue de rendre opérationnelle la mise en œuvre des engagements contenus dans ladite déclaration, l’OOAS, l’Assemblée nationale du Burkina Faso et AgirPF, ont commandité une consultation chargée de proposer un projet de feuille de route. Ce projet sera discuté, enrichi et validé par les différents acteurs clés du processus.

Après une présentation de la feuille de route proposée par le consultant, la trentaine de participants va se repartir en deux groupes pour travailler, le premier sur des thématiques tels : les actions/activités pertinentes à mettre en œuvre, les responsabilités et les échéanciers et le second sur les mécanismes et les modalités concrètes de financement de la feuille de route ainsi que les cadres et les modalités pratiques de suivi et d’évaluation de sa mise en œuvre.
Les trois interventions de la cérémonie d’ouverture de l’atelier, prononcées respectivement par le Dr. Martin Laourou Conseiller régional en projet politique du projet AgirPF de l’USAID ; Albert Diao de l’organisation Ouest africaine de la santé (OOAS) et le député Ousseini Tamboura ont salué le processus d’opérationnalisation de la feuille de route qui devrait permettre à la déclaration de Ouagadougou de se traduire en réalité. Ils ont par ailleurs rappelé les idées fortes contenues dans cette déclaration à savoir pour les pays signataires accroitre de 2% par an leur budget consacré au secteur de la santé pour atteindre 15% de leur budget d’ici à 2020et en même temps, travailler à avoir une moyenne de 3 enfants en femme.
En rappel la Rencontre de Haut niveau sur le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population et développement dans les Etats membres de la CEDEAO, la Mauritanie et le Tchad avait été organisée en juillet 2017 à Ouagadougou, à l’initiative du Dr. Salifou Diallo décédé à Paris en août 2017. Aussi à la demande du député Ousseini Tamboura une minute de silence a été observée en sa mémoire.

A lire également :