Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Communiqués

Démographie : des parlementaires de 17 pays attendus à Ouagadougou pour une rencontre de haut niveau Une rencontre de haut niveau à Ouagadougou du 20 au 22 juillet 2017

La rencontre de haut niveau pour le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population et développement, initialement prévue du 17 au 19 juillet à Ouagadougou, est reportée du 20 au 22 juillet 2017.

Ce report vise à permettre une plus grande participation des parties prenantes au cadre de réflexion.
En effet, du 20 au 22 juillet 2017 à Ouagadougou se tiendra la rencontre de haut niveau sur le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population et développement dans l’espace CEDEAO, en Mauritanie et au Tchad. Organisée conjointement par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et l’Assemblée nationale du Burkina Faso, la rencontre vise à renforcer l’engagement des pouvoirs politiques de dix-sept (17) pays africains en faveur de la santé des populations.
La rencontre de haut niveau pour le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population et développement regroupera les présidents d’Assemblées, les présidents des commissions des affaires financières, et présidents des commissions des plans et populations des pays de la CEDEAO, de la Mauritanie et du Tchad.
Le programme des travaux prévoit deux grandes étapes à savoir, une séance préparatoire technique des experts consacrée aux préparatifs autour de groupes thématiques de travail et des plénières pour adopter une vision commune sur le rôle des parlementaires pour un financement adéquat de la santé. Ces séances sont suivies de la rencontre de haut niveau des Présidents des Assemblées nationales pour entériner les recommandations des experts.
A l’issue de cette rencontre, les parlementaires prendront connaissance, notamment, du point de la mise en œuvre de la déclaration d’Abuja dans l’espace CEDEAO et s’engageront à :
- faire accélérer l’atteinte des objectifs de la déclaration d’Abuja ; - renforcer leur soutien au financement domestique durable de la santé ;
- soutenir la question du dividende démographique et des politiques de population et développement.
La finalité étant de multiplier les efforts pour une population en bonne santé, fondement d’un développement économique, de la résilience et de la prospérité dans les pays de l’espace CEDEAO, la Mauritanie et le Tchad.
La rencontre est organisée avec le concours d’autres partenaires tels que la Banque Mondiale, l’USAID, l’AfD, la KfW, l’OMS, l’UNFPA, AgirPF, l’UCPO, Palladium, le Partenariat Population et Développement pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Les services de communication de l’Assemblée nationale du Burkina Faso et de l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS)

A lire également :