Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Des parlementaires burkinabè à l’école du droit international humanitaire

Une centaine de députés a pris part le vendredi 25 novembre 2016 à Ouagadougou, à un atelier de sensibilisation sur le droit des conflits ou droit international humanitaire. Cet atelier est l’initiative du comité interministériel des droits humains et du droit international humanitaire. Internaliser les conventions internationales en vue de pouvoir voter des lois en conformité avec ses textes et permettre leur large diffusion, est l’un des objectifs de cette formation.

En organisant cette séance de sensibilisation au profit des députés, le comité interministériel des droits humanitaires permet aux parlementaires Burkinabè d’appréhender le droit lié aux conflits armés ou le droit international. Le Burkina Faso ayant ratifié beaucoup de textes internationaux relatifs aux droits humanitaires, il est tout à fait indiqué que ceux-là même qui votent les lois et autorisent leur ratification en soient bien imprégnés. Selon le secrétariat permanent du comité interministériel des droits humains, cette session d’information à l’endroit des parlementaires trouve sa justification dans le fait que le député, en sa qualité de représentant du citoyen peut contribuer à la mise en œuvre de ces droits. Courroie de transmission entre le sommet et la base, les élus du peuple sont des acteurs capables de promouvoir une conscience non négligeable pour le respect des règles du droit international humanitaire.
Pour le 4ème vice-président de l’Assemblée nationale Ousséni Tamboura, qui a présidé l’ouverture des travaux, il est attendu de cet atelier que les participants « soient plus performants, qu’ils soient à mesure de voter des lois de qualité en conformité avec les conventions internationales ».

A lire également :