Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Deuxièmes journées parlementaires 2017 du groupe Burkindlim. Les conflits intercommunautaires et la cohésion nationale

Les députés membres du groupe parlementaire Burkindlim se sont retrouvés à Bobo-Dioulasso les 29 et 30 septembre 2017, pour leurs deuxièmes journées parlementaires de l’année 2017. A travers une conférence publique, ils ont porté leur réflexion sur le thème : « conflits intercommunautaires : les défis de la cohésion nationale au Burkina Faso ».

Deux recommandations portant d’une part sur la relecture des textes régissant la mise en place des exécutifs locaux que sont le code électoral et le code des collectivités territoriales et d’autre part sur la restauration de l’autorité de l’Etat ; un appel dit de Bobo-Dioulasso pour une véritable réconciliation nationale, c’est ce qui a sanctionné les travaux des deuxièmes journées parlementaires 2017 du groupe Burkindlim sur le thème : « conflits intercommunautaires : les défis de la cohésion nationale au Burkina Faso ». La révision des textes ci-dessus cités devrait permettre d’éviter les conflits et les violences consécutives à la mise en place des exécutifs locaux, qui on se rappelle a hélas fait de nombreux victimes et même des pertes en vies humaines. Quant à l’appel de Bobo, il propose l’organisation de consultations nationale à l’initiative du président du Faso pour hâter l’opérationnalisation du Haut conseil pour la réconciliation nationale. Pour parvenir à ces conclusions, la problématique des conflits intercommunautaires dans notre pays a fait l’objet d’une communication animée par le directeur exécutif du Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) Thomas Ouédraogo. Le conférencier a partagé avec l’auditoire sa vision holistique des conflits intercommunautaires, généralement réduits aux conflits agriculteurs éleveurs dans notre pays. A la suite de l’exposé qui a donné lieu à des échanges nourris.
Des militants des huit (8) partis politiques qui composent le groupe Burkindlim ont accompagné les députés dans leur réflexion. Présents aux cérémonies d’ouverture et de clôture de ses journées, ils ont activement participé à la conférence sur le thème central. Un engagement reconnu et salué par le président du groupe Issa Barry.
Les autres groupes parlementaires : le mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l’union pour le progrès et le changement (UPC), paix, justice et réconciliation nationale (PJRN), répondant à l’invitation du groupe Burkindlim, ont délivré à l’ouverture des travaux, des messages d’encouragements à ce dernier et salué la solidarité entre groupes qui existe à l’Assemblée nationale burkinabè.
Dans le cadre de la tenue de ses journées à Bobo - Dioulasso, une délégation des députés membres du groupe parlementaire Burkindlim a rendu une visite de courtoisie au kolovo Molo Sanou chef de Dagasso.

A lire également :