Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Développement endogène : Le député Koné offre 3 micro-projets aux femmes de Nouna

L’association Sauvegarder l’environnement et ses ressources et valoriser l’initiative rurale (SERVIR) a procédé au lancement de trois projets de développement et une remise de matériel aux populations de Nouna, le samedi 04 février 2017. C’était au cours d’une cérémonie parrainée par le grand Imam de Dédougou et présidée par député Lomboza Maxime Koné, premier responsable de ladite association.

« Ce matériel vient à point nommé. Il va m’aider à mieux cultiver mon jardin » Dame
Taro Noélie est aux anges après avoir reçu son lot de matériel. Il s’agit d’un paquetage formé de pelles, râteaux, de fourches, d’arrosoirs, de dabas, de poubelles etc. Elle est toute contente et présente bonne mine. Aujourd’hui, ces appréhensions se dissipent.

Les yeux brillant et le regard plus sûr, elle piaffe d’impatience, sourire aux lèvres, de retrouver ses pousses au jardin. Noélie habite le secteur 3 de Nouna. Son métier est la maraicherculture. La vente de ses spéculations lui permet de prendre en charge ses trois enfants. Si au départ, son affaire s’est révélée rentable, elle confie que de nos jours, les choses ont changé. « Je produisais sur quelques mètres carrés. Maintenant, j’ai acquis un peu plus d’espace au vu de l’importance de la forte demande sur le marché. Seulement, les outils de production sont devenus vétustes et quasiment impossible à utiliser » explique-t-elle, les bras chargés et pressée de partir.
Noélie n’est pas la seule heureuse ce samedi soir-là. La corpulence bien forte sous un grand ensemble Bazin aux teintures mixées, foulard à la tête, Mme Sama Noélie jubile dans son coin. Elle est l’heureuse bénéficiaire d’un Frigo gracieusement offert par SERVIR. « La conservation des mets est très difficile en saison chaude. Il me fallait un frigo mais les moyens font défaut. Grâce à ce frigo, je vais mieux conserver les boissons et les différents jus pour les vendre en toute quiétude ».

Tout comme ces deux dames, elles sont nombreuses, les femmes de l’association SERVIR à bénéficier du soutien du député Lomboza Maxime Koné à travers trois microprojets. Le premier concerne l’enlèvement des ordures ménagères de la ville de Nouna dont le coût est estimé à 5 millions de francs CFA. Le deuxième microprojet, d’une valeur de 1,2 millions, permettra aux femmes de mener des activités génératrices de revenus. Le troisième concerne la maraicherculture au profit des femmes de Toni et du bureau communal de Nouna. Son cout, 2,8 millions de nos francs. Il a pour objectif de doter les bénéficiaires d’une moto pompe d’une capacité de 100 m3 avec en sus un kit complet du système d’irrigation goutte à goutte.
Le député Maxime Koné n’a pas oublié les communes. Ancien président du conseil régional de la Boucle du Mouhoun, il est bien au parfum des difficultés que vivent les populations au niveau local. Sa bienfaisance est allée également aux citoyens des communes de Dokuy, Madouba, Nouna et Yaba (Nayala), il a réalisé dans chacune d’elle un forage.

Cerise du gâteau, cette cérémonie a vu la signature d’une convention avec la Coopérative d’Epargne et de crédits (COOPEC GALOR) de Nouna. Le représentant de SERVIR, Lassina Diarra, a expliqué que « cette convention va permettre l’acquisition des intrants et du matériel au profit des producteurs et le financement des activités génératrices de revenus aux femmes ». Tous ces apports, a insisté le député Koné, ont pour but « de contribuer à l’épanouissement des citoyens et au développement local ».

Créée en 2011, SERVIR se convainc que le développement endogène est un vecteur efficace de promotion du mieux-être des populations. L’association se démarque sur le terrain par ses nombreuses réalisations et surtout par l’accompagnement des femmes dans leurs activités.

A lire également :