Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Engagement de parlementaires pour les droits de l’enfant Le REPRODEN valide son plan d’action

Les députés membres du Réseau des parlementaires burkinabè pour la protection et la promotion des droits de l’enfant (REPRODEN) se sont retrouvés le mardi 26 juillet 2016 dans les locaux de l’Assemblée nationale. Avec leurs partenaires techniques et financiers, il ont validé leur plan d’actions pour les prochaines années.

Cet atelier avait pour objectif de recueillir les amendements et les observations des membres et des partenaires du réseau des parlementaires pour la promotion et la protection des droits des enfants (REPRODEN) sur le plan d’action dudit réseau élaboré par un consultant indépendant.
De l’avis de sa coordonnatrice K. Reine Bertille Sakandé/Bénao, « l’élaboration de ce document paraissait être une priorité car il nous permettra de concrétiser notre vision, tout en nous dotant d’indicateurs pour l’évaluation de notre action, de son efficacité et de sa pertinence ».

La rédaction du document de plan d’action ainsi sa validation à travers le présent atelier ont été rendu possible grâce à l’appui de l’ONG « Save the Children ». Le représentant du directeur pays, Moussa Traoré a dans son intervention salué l’engagement des députés à œuvrer à la promotion et à la protection des droits de l’enfant. Dans les travaux du présent atelier, il a salué la contribution des représentants du parlement des enfants, qui donne de la valeur au document.
Le Représentant du Président de l’Assemblée, le Président de la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains (CAGIDH), Jacob Ouédraogo a quant à lui, invité les membres du réseau à renforcer leurs capacités, en vue d’user de leurs prérogatives constitutionnelles pour atteindre les objectifs du réseau.
Sur la base du document élaboré par le consultant, les membres du réseau et leurs partenaires ont convenu d’en faire plutôt un plan stratégique à partir duquel, des plans d’action annuel seront élaborés. Les amendements ont également porté sur le budget jugé par la plupart des intervenants insuffisant au regard des ambitions du réseau.

A lire également :