Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Enquête parlementaire sur la santé : les députés dans les hôpitaux

Après les auditions des différents responsables du système de santé au Burkina Faso, la commission parlementaire a entrepris une tournée à Ouagadougou dans les centres de santé et les écoles de formation professionnelle en santé humaine, du 14 au 20 mai 2017. Objectif, constater de visu les réalités en matière de santé afin de formuler des recommandations pour leur amélioration.

« Malgré les efforts consentis par l’Etat, l’offre de santé ne connait pas une amélioration à la hauteur des attentes des populations... C’est fort de ce constat que les signataires de la résolution recommandent à l’Assemblée nationale la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le système de santé au Burkina Faso. Les objectifs de cette enquête sont d’une part, de dresser un état des lieux sans complaisance aucune, aussi exhaustif que faire se peut, de notre système de santé et, d’autre part de rédiger un rapport assorti de mesures correctives et de recommandations afin de le redynamiser en vue de son optimisation ».

Ces mots ont été prononcés par le député Joseph Sama, rapporteur du dossier de la proposition de résolution portant création d’une commission d’enquête sur la santé, le 06 avril 2017.
Placée sous la présidence du député Julien Kouldiaty, la commission d’enquête parlementaire sur le système de santé au Burkina Faso a démarré ses travaux faits de recherche documentaire, des auditions et des constats sur le terrain. La période du 20 avril au 15 mai 2017 a été consacrée aux auditions. Les visites sur le terrain ont démarré le 16 mai sur toute l’étendue du territoire. Pour plus d’efficience, le groupe s’est subdivisé en trois sous-commissions pour commencer dans les trois premières régions à savoir le Centre, le Plateau central et le Centre Ouest.

Au Centre, le député Julien Kouldiaty et ses collègues ont été dans les centres hospitaliers universitaires (Yalgado, Pédiatrie Charles De Gaulle, Blaise Compaoré). Dans ces lieux, de nombreux services ont été visités. Les centres médicaux avec antenne chirurgicale des secteurs 30 et 21 et quelques Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) ont également reçu les députés. Les échanges dans ces différents lieux ont concerné les ressources humaines, le matériel, les prises en charge sanitaires, etc. Ce n’est pas tout. La qualité des soins étant aussi tributaire de la qualité des femmes et des hommes qui en ont la charge, les enquêteurs ont également sillonné dans des écoles de formation. Il s’agit des Ecoles nationales de santé publique (ENSP) de la Direction régionale de la santé du Centre, Sainte Edwige, Wend-Panga, etc.

A l’issue de ce périple, le chef de la commission a précisé que les sous-commissions se rendront dans d’autres régions pour la suite du travail. « Nous avons 60 jours pour décrypter et analyser les procédures et pratiques utilisées dans nos Centres de santé afin de proposer des mesures correctives optimiser notre système de santé » a souligné Julien Kouldiaty.

A lire également :