Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Finale coupe de l’Assemblée nationale : l’équipe du Centre s’adjuge le trophée

L’équipe de la région du Centre contre celle des Hauts-Bassins. C’est l’affiche de la finale de la Coupe de l’Assemblée nationale qui s’est jouée, le samedi 29 juillet 2017, au stade Wobi de Bobo Dioulasso. Le Centre l’a remportée par les tirs au but, à l’issue d’une partie âprement disputée et qui s’était soldée par un but partout. C’était devant le Chef du parlement, Salifou Diallo, le ministre des Sports et loisirs, Tahirou Bangré, le président de la Fédération burkinabé de football, Sita Sangaré et de nombreuses autres personnalités.

« C’est la jeunesse qui a gagné ! » est-on tenté de dire au vu du déroulement de cette soirée. Une partie plaisante caractérisée par un Fair play dans le jeu et des gestes techniques. Côté gradins, l’ambiance était au rendez-vous. Les jeunes de la ville de Sya ont montré une fois de plus leur amour pour le football et le sens de l’hospitalité qu’on leur reconnaît. A côté d’eux, les communautés vivant à Bobo Dioulasso, les agents parlementaires mobilisés à bloc, les techniciens de la FBF, bref, le stade Wobi était bien plein. Ce qui n’a pas déplu au maire de la cité bobolaise, Boureima Sanou qui a salué cette mobilisation et souhaité que la partie commence et finisse dans un esprit sportif et de fraternité. Elle l’a été, au finish.

C’est à 16h00 que la partie a débuté. Les joueurs venus de la région du Centre étaient habillés en rouge, leurs vis à vis, en jaune. Pendant pratiquement toute la première partie, la boule de cuir a circulé but, chaque équipe observant et craignant l’autre. Il faut dire que chacune, en dépit de son glorieux parcours pendant les phases éliminatoires, entendait parler des exploits de l’autre. Cependant, les gestes techniques étaient au rendez-vous.
La région du Centre a, par la suite, montré ses intentions par une présence pesante dans la défense de ses adversaires. Ils y ont essayé des tirs plusieurs fois qui n’ont pas été accompagnés de réalisme.
Poussés par leurs supporters, les joueurs des Hauts-Bassins ont sonné leur réveil après la mi-temps. Leurs velléités offensives, bien que maladroites, ont tout de même été sanctionnées par un pénalty. Sa concrétisation a permis d’ouvrir le score au grand bonheur de leurs supporters. Une joie de courte durée car quelques minutes après, leurs adversaires égalisent. Un but partout. Ils se toisent encore et l’arbitre siffle la fin de la partie. L’option qui se présentait alors pour départager les deux équipes était la séance fatidique des tirs au but. Là, les tireurs des rouges se montrent plus adroits en marquant tous leurs coups. Leur vis-à-vis rate un tir. 5 buts contre 4, la région du Centre est sacrée championne de la première édition de la coupe de l’Assemblée nationale. C’est la liesse chez les rouges. Les jaunes n’ont pas pour autant démérité.
Côté prix, les champions, en plus du trophée et de 30 médailles, repartent avec une enveloppe d’un million de francs CFA, 25 paires de foot, 20 paires de bas, un jeu de maillots et 50 ballons. La finaliste malheureuse s’en tire avec 750 000 fr CFA, 30 médailles, 25 ballons, 20 paires de bas, 25 paires de foot et un jeu de maillots. La 3ème et la 4ème équipe ont aussi été primées. Les autres équipes qui ont participé au tournoi ont reçu chacune 10 ballons de foot comme prix d’encouragement.
Avant de se séparer, le Président de l’Assemblée nationale a salué l’esprit de fair play qui a prévalu tout au long de ce tournoi et remercié tous les acteurs qui se sont démenés pour sa réussite.
Rendez-vous est pris pour la 2ème édition de cette coupe qui sera lancée à Gaoua dans la région du Sud-Ouest.

Encadré :
Le bilan provisoire de la CAN’17
Du discours du Président du comité d’organisation, Yahaya Zoungrana, on retient que toutes les 45 provinces et les 13 régions ont été dotées en matériel et équipement sportif afin de garantir aux jeunes les meilleures conditions d’entrainement et de compétition soit :
• 274 jeux de maillots ;
• 1088 paires de football ;
• 600 ballons ;
• 1088 paires de bas ;
• 520 protège-tibias ;27 trophées ;
• 120 médailles ;
• des prix consistants en espèces pour tous les quatre premières sélections régionales ;
• l’appui financier de l’Assemblée nationale à la FBF.

Le député Zoungrana a indiqué qu’un bilan complet sera fait sur les plans technique et financier. Mieux, une réflexion est en cours à la Fédération burkinabè de football pour la prise en charge des talents détectés.

A lire également :