Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Hommage de l’Assemblée nationale à Salifou Diallo La dernière plénière du Président

Une plénière spéciale, la dernière présidée par Salifou Diallo a été celle au cours de laquelle, un ultime hommage a été rendu à l’illustre disparu. Députés et personnel administratif ont tenu à exprimer leur reconnaissance pour ce que Salifou Diallo a été et accompli au cours de ses dernières années en tant que président de l’Assemblée nationale. C’était lors du passage de la dépouille mortelle du Président Salifou Diallo à l’hémicycle le jeudi 24 août 2017.

JPEG

JPEG - 88 ko

Une minute de silence observée à la demande du premier vice-président de l’Assemblée nationale Bénéwendé Stanislas Sankara, l’exécution en chœur du ditanyè, six allocutions et passage des députés et du personnel devant la dépouille mortelle ont marqué le passage du corps du Président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo à l’hémicycle.
Une cérémonie emprunte d’un silence lourd et pesant, qui avec la mobilisation des députés et du personnel emplissait l’hémicycle d’émotion. Et c’est dans ce contexte que les différents intervenants se sont succédé au parloir.
Première à prendre la parole, la secrétaire générale de l’Assemblée Emma Zobilma/Mantoro qui, au nom du personnel administratif a salué la mémoire de l’homme et rappelé ses grandes actions à la tête de la Représentation nationale. « Homme de vision, infatigable et grand travailleur devant l’éternel et devant les hommes, le Président Salifou Diallo a en vingt (20) mois de collaboration, conduit des actions qui resteront gravées à jamais dans la mémoire collective des travailleurs du parlement ».

JPEG - 106.6 ko

Le président du groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC), Douada Simboro, dans une adresse à au défunt président a dit ceci « … trois décennies durant, tu as consacré ta vie entièrement à notre cher pays, à telle enseigne que l’on se demanderait si tu as jamais eu du temps pour ta famille. Tu as accompli des choses pour ta patrie. De grandes choses. D’autres n’ont pas abouti. Qu’à cela ne tienne, c’est la marque de l’homme, la marque de l’humanité. Aujourd’hui tu as mis tout le monde d’accord sur ta personnalité, sur ta grandeur… Tout le monde est d’accord et Point barre ! ». S’agissant de ses prises de position par rapport au groupe parlementaire UPC, le président Daouda Simboro déclare « Salifou Diallo, combattant du progrès et du développement, toi qui, à ton contact ne laissais jamais personne indifférente, je puis te dire que tu manqueras énormément à la zone de turbulence. Pour cette zone, tu as très souvent été le dernier porte-parole, quand tu faisais les synthèses d’avant ou d’après vote des lois. Tu étais presque toujours, face au gouvernement, l’un des nôtres, opposants aux propositions constructrices ».
S’exprimant au nom du président du groupe parlementaire Burkindlim, le député Michel Badiara a rappelé les qualités du président Diallo en ces termes « vous avez été un homme de convictions, d’actions et cela vous l’avez toujours démontré au niveau du parlement burkinabè et au-delà. Le Burkina Faso perd un intrépide combattant, mais ayant tracé les sillons, nous vous promettons de continuer le combat avec détermination et courage ». Prenant à son tour la parole en cet instant douloureux, le président du groupe parlement Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Alfred Sanou a surtout salué le combat politique du défunt, « militant intrépide, homme politique de conviction et de principe, vous l’avez été durant ces trente dernières années ». Le groupe CDP par la voix de son président a reconnu la vision qu’avait le président Diallo pour le l’Assemblée nationale du Burkina Faso et énuméré les actions menées sous le magistère de Dr. Salifou Diallo. C’en en cela a regretté le président Sanou que, « c’est au moment même où toutes ces grandes réformes prenaient corps que les organes de l’Assemblée nationale comptaient sur votre leadership pour la consolidation du rôle du Parlement qu’il a plu au créateur de vous rappeler à lui ».
Dans son intervention la président du groupe Paix justice et réconciliation nationale (PJRN) a indiqué que son groupe retient de l’homme deux aspects essentiels : le politique et l’humain. Son groupe a poursuivi Marie Rose Romée Swadogo/Ouédraogo, « garde de lui l’image d’un travailleur infatigable qui a, en tout temps, œuvré à cultiver le consensus au sein de l’Assemblée nationale. Par ses interventions empruntes d’humour, parfois caustiques, il avait cet habileté naturelle à transcender les préjugés et les considérations politiciennes pour donner son point de vue de manière courageuse ».

JPEG - 88 ko

Le groupe parlementaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), à travers l’intervention de son président Alassane Bala Sakandé a rendu hommage au travail de ce Burkinbila, qui a permis au pays des hommes intègres d’engranger des lauriers. Il a retracé le parcours politiques de Salifou Diallo, avant de décrire son action à la tête du parlement. « Avec autorité humaine et non hautaine, avec tes grandes capacités managériales, avec courage et intelligence politique, tu as insufflé à la Représentation nationale la culture du résultat et tu l’as ramenée aux missions qui l’ont toujours fondée : voter la loi, consentir l’impot et contrôler l’action gouvernementale ».
C’est sur ces mots que le premier vice-président de l’Assemblée nationale Bénéwendé Stanislas Sankara a déclaré close cette plénière et invité députés et membre du personnel administratif a rendre un dernier hommage au défunt président Salifou Diallo avant que la dépouille mortelle ne s’ébranle pour le palais des sports de Ouaga 2000 ou l’attend l’hommage de la Nation

A lire également :