Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

L’Assemblée nationale Encourage l’éclosion de talents d’orateurs au sein de la jeunesse

L’hémicycle a accueilli le vendredi 29 juillet 2016, les phases finales du concours de débats d’art oratoire édition 2016. Placée sous le parrainage du Président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo, les deux finales ont vu s’opposer quatre (4) équipes. Les confrontations ont permis de désigner en individuel et en équipe, les meilleurs débateurs du Burkina pour l’année 2016. Divers prix ont été attribués à ceux et à celles qui se sont distingués par leurs talents d’orateur ainsi qu’aux personnalités qui ont accompagné cette activité.

De la seule allocution qui a marqué cette finale, celle du Commissaire général des débats oratoires, Thomas d’Aquin Ouédraogo, il est ressorti que pendant quatre (4) mois de compétition, de talentueux orateurs se sont retrouvés. Plus de soixante (60) thématiques traitant de l’environnement et des changements climatiques ont été abordées. Cinquante (50) écoles et universités se sont engagées et quatre cent (400) élèves et étudiants ont été formés en art oratoire.
Les deux finales ont vu s’opposer en catégorie élève, le Collège Joseph Moukassa de Koudougou au Lycée nationale de Bobo – Dioulasso dans un débat de format académique. Dans la catégorie étudiant, l’Université Ouaga I Pr. Joseph Ki – Zerbo était opposée à l’Ecoles nationale des régies financières (ENAREF) dans un débat parlementaire. Au niveau des élèves, Le thème du débat académique est qu’ « une étude révèle que dans le sous – sol du parc Bangr wéogo se trouve un gisement de pétrole dont l’exploitation pourrait durer dix (10) ans. Faut – il l’exploiter ? Le collège Joseph Moukassa est pour tandis que le Lycée national de Bobo est contre. Dans le débat parlementaire le gouvernement représenté par l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki – Zerbo défend le projet de loi portant assurance – vie au profit du corps des eaux et forêts. L’opposition est représentée par l’ENAREF et naturellement s’oppose audit projet de loi.
Après avoir écouté les trois candidats de chaque camp et en fonction des critères préalablement établis par les deux jurys respectivement dirigés par Jean – Marc Boadagué et Ali Sidibé, ce sont le Collège Joseph Moukassa chez les scolaires et l’ENAREF du côté des étudiants qui ont été portés sur la plus haute marche du podium du concours d’art oratoire édition 2016. En individuel Judicaël Dolkoum chez les scolaires et Franck Ouédraogo chez les étudiants se sont classés meilleurs débateur et de la rencontre et du Championnat.
Les finalistes ont reçu en guise d’encouragement des prix en médailles et en nature. Des distinctions ont également été attribuées aux meilleurs des différentes Régions ayant pris part à la compétition. Des attestations de reconnaissance et des trophées ont également été décernés au Ministre de l’Environnement et au Président de l’Assemblée nationale pour leur accompagnement.

A lire également :