Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

L’Assemblée nationale autorise le gouvernement à ratifier deux accords de prêts pour la construction et l’équipement d’une unité de formation et d’une cité universitaire à l’université Ouaga II

Les députés ont adopté le jeudi 14 avril 2016, deux projets de lois portant respectivement autorisation de ratification d’accords de prêts conclus entre le Burkina Faso et deux institutions que sont et le fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID) et la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), d’un montant total de près de 13 milliards de FCFA pour la construction et l’équipement d’une unité de formation et de recherche en sciences et techniques (UFR/ST) et d’une cité universitaire à l’université Ouaga II.

La réalisation de ce projet, permettra l’achèvement de la construction de l’université Ouaga II par la construction et l’équipement d’une Unité de Formation et de Recherche en Sciences et Techniques (UFR/ST) et d’une cité universitaire pour l’hébergement des étudiants et étudiantes afin d’améliorer leurs conditions de vie et d’études.

Les deux dossiers ont été présentés par la commission des Affaires étrangères et des Burkinabè de l’Etranger (CAEBE) saisie au fonds. La Commission de l’éducation, de la santé, de la jeunesse, de l’emploi, des affaires sociales et culturelles (CESJEASC) a elle, été saisie pour donner son avis sur le dossier.
En plénière, les questions des députés ont essentiellement porté sur le problème du titre foncier du site qui bloque les travaux, les questions de qualification du personnel pour l’entretien des équipements de l’unité et du centre médical etc.

La représentation nationale, au regard de la situation des universités dans notre pays a montré tout son intérêt pour ses projets de lois. C’est donc à l’unanimité des 104 votants que ces deux autorisations de ratification d’accords de prêts ont été adoptées.

Avant de lever la séance, le président de l’Assemblée Salifou Diallo a interpellé le gouvernement représenté par le Ministre en charge des Enseignements supérieurs sur la nécessité d’élaborer et de présenter aux députés un plan stratégique pour sortir les universités de la situation dans laquelle elles se trouvent. Il faut a t – il souligner que vous ayez une vision pour une adéquation entre formation et emploi au profit de la jeunesse.

A lire également :