Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

L’hommage de l’Assemblée nationale a Tulinabo Mushingui

La Représentation nationale burkinabè a rendu hommage le jeudi 27 octobre 2016 à Tulinabo Mushingui ambassadeur des Etats – Unis au Burkina Faso en fin de mission. C’était au cours d’une séance plénière à l’hémicycle.

Décor particulier pour un événement particulier. L’Assemblée nationale réuni en séance plénière pour rendre hommage à un ambassadeur en fin de mission. Une première saluée à sa juste valeur par celui – là même, qui était au centre de ladite cérémonie. Pas de discours officiel distillé avec la manière, mais de simples improvisations de la part des deux intervenants : le Président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo et l’Ambassadeur Tulinabo Mushingui. Avec le ton et la pointe d’humour que l’on reconnait aux deux hommes, la bouche ne peut que faire ressortir ce qui déborde du cœur de chacun. Le diplomate américain fortement entouré de ses collaborateurs, reçoit à deux reprises « un standing ovation » de la part de la Représentation nationale. Seul bémol l’absence remarquée à l’hémicycle du groupe parlementaire CDP, qui a visiblement fait le choix de bouder la cérémonie.
Le chef du Parlement burkinabè, dans son adresse, a salué l’immensité du travail abattu par celui qui est devenu plus qu’un ami pour le Burkina Faso. Il s’est personnellement investi dans la résolution des crises que notre pays a traversé ses trois dernières années. Il a tellement œuvré au rapprochement des peuples américains et burkinabè, que reconnaitra Salifou Diallo, il nous a donné une autre perception de l’ambassadeur des USA au Pays des hommes intègres. Le Président de l’Assemblée a également rappelé qu’il a œuvré à ce que notre pays ait son premier « compact » avec le Millenium Corporation Account (MCA) qui a contribué à apporter le développement dans plusieurs domaines. Il s’investi à nouveau pour que nous soyons éligible au prochain compact. « Vous étiez l’ambassadeur des Etats – Unis au Burkina Faso, nous vous demandons maintenant d’être l’ambassadeur du Burkina Faso aux Etats – Unis » a conclue Salifou Diallo, déclenchant une salve d’applaudissements.
En réponse à ses mots, Tulinabo Mushingui, a remercié l’Assemblée nationale et son président pour cette marque d’égard. Il a souligné que les résultats atteints, il le doit à l’ensemble de ses collaborateurs. En plus de la mise en œuvre du compact, il a relevé d’autres résultats de la coopération américano – burkinabè : dans le domaine sécuritaire, nous avons formé 7 bataillons Laafi déployés au Darfour et 3 bataillons Badeya au Mali. D’autres programmes ont été déroulés dans les domaines de la formation, de la résilience etc.
Quant à ce qui fait pour permettre au Burkina Faso d’être éligible au prochain compact a – t – il indiqué, plusieurs indices montrent que l’espoir est permis.
Il a également tenu à rassurer les élus nationaux, que quel que soit l’issu des prochaines élections, la politique internationale des Etats – Unis tout comme les relations entre Washington et Ouagadougou, resteront sensiblement les mêmes.
Passant du français à l’anglais en passant par le mooré, le diplomate américain, a dans son expression captivé l’attention des députés. Sur les rapports humains a – t – il laissé entendre « le Burkina est le seul pays au monde où la chaleur humaine éclipse la chaleur climatique ».
Pour traduire la reconnaissance du Parlement burkinabè, un boubou en fasodafani a été offert en cadeau à Tulinabo Mushingui. Et c’est drapé dans cette tenue que le diplomate américain a pris congé des députés.

A lire également :