Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

La Présidente du Conseil national de la Namibie chez le Moogho Naaba

« Je m’engage à faire en sorte que les chefs coutumiers de chez nous vous rencontrent »

En visite d’amitié et de travail à Ouagadougou, la Présidente du Conseil national de la Namibie, Margaret Nathalie Mensah-Williams a rendu visite au Moogho Naaba Baongo, chef suprême des Mossés, le mercredi 8 juin 2016. C’était en présence du Président de l’Assemblée nationale burkinabè, Salifou Diallo et des membres du Conseil national de la chefferie Coutumière.

« J’ai entendu parler de vous, de ce que vous faites comme travail dans le sens du raffermissement de la paix sociale au Burkina Faso, de votre attachement aux valeurs traditionnelles. Nous avons appris que vous êtes le ciment qui unit les cœurs. Nous prierons Dieu pour qu’il vous donne la force nécessaire de continuer d’agir de la sorte. Nous sommes bien heureux que votre majesté nous reçoive. C’est un grand honneur pour moi de venir vous présenter mes respects ». C’est par ces mots que Margaret Nathalie Mensah-Williams s’est adressée à l’empereur des Moosés. Elle a également expliqué qu’elle est venue pour une visite de travail et d’amitié. « Ma venue dans votre pays s’inscrit dans le sens du renforcement de nos liens d’amitiés et de coopération. Travailler à ce que les peuples namibiens et burkinabè s’unissent pour une Afrique plus forte. Je m’engage ici à faire en sorte que les chefs coutumiers de chez nous vous rencontrent  ».
Le Mogho Naba a bien apprécié la démarche de la cheffe du parlement namibien : « venir me présenter vos respect montre que vous êtes sensible à la tradition. Je vous en remerci ». Il a aussi exprimé sa fierté de constater que c’est une femme qui dirige le parlement en Namibie. Avant de se quitter, le chef suprême des Moosés, a couvert de bénédictions Margaret Nathalie Mensah-Williams et lui a souhaité bon séjour au Burkina Faso « et que les objectifs qu’elle vise, c’est-à-dire, le renforcement des liens entre nos deux pays, soient atteints ».

A lire également :