Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Les administratifs à l’école du budget programme

« Renforcer les capacités techniques des agents chargés d’appuyer les députés dans l’appréciation du budget de l’Etat ainsi que ceux chargé d’élaborer le budget de l’Assemblée nationale sur le budget programme ». C’est l’objectif d’un atelier de formation qui a réunit à l’Hôtel Pacific de Ouagadougou des agents et des assistants parlementaires, du 14 au 15 septembre 2016. Ce séminaire a été assuré par le National democratic institute (NDI).

Les députés et les agents parlementaires doivent tenir le même langage dans la conception et la mise en œuvre des activités parlementaires. En matière de budget, cette exigence est d’autant plus accentuée que cette collaboration devra permettre aux élus d’intervenir dans l’examen et le vote du budget de l’Etat. Ce n’est pas tout. Les agents doivent également assister les députés dans le contrôle de l’action du gouvernement aux réformes introduites par le cadre harmonisé des finances publiques. Dans son mot d’ouverture au présent atelier, le Chargé de programme, François Traoré, représentant madame la Directrice pays du NDI l’a reconnu explicitement : « cette collaboration n’est pas aisé » car« le Budget national est l’outil de politique économique le plus important dont dispose tout gouvernement ». Ce qui induit, toujours, selon monsieur Traoré, que le rôle de l’agent parlementaire est surtout « un appui technique aux parlementaires à mieux analyser et donner l’autorisation parlementaire dans le cadre de l’adoption de la loi de finances ». D’où la nécessité de former les intervenants du processus d’élaboration du budget.
Concrètement, il sera question au cours des 48 heures de formation, primo, d’outiller les apprenants sur la réglementation communautaire relative au budget programme, sur les innovations de la nouvelle loi organique relative à la loi des finances adoptée en 2015 par le Conseil national de la transition. Deuxio, de permettre aux séminaristes de mieux maîtriser et apprécier les procédures et techniques d’élaboration du budget de l’Etat suivant l’approche budget programme.
C’est la Secrétaire générale de l’Assemblée nationale, Mme Zobilma/Mantoro Emma qui a présidé cette cérémonie d’ouverture. Elle a positivement apprécié l’initiative d’une telle rencontre et surtout la disponibilité des participants et du partenaire NDI, à s’accorder pour la tenue de la formation. La première responsable de l’administration parlementaire a aussi rappelé que ce séminaire fait suite à un premier qui a regroupé les députés à travers leurs commissions générales. Ce premier acte de la formation a porté sur « la Programmation financière dans la préparation du budget programme ». C’est pourquoi, avant de donner le top de départ de la présente session, Mme Zobilma/Matoro Emma s’est réjouie que toutes ces formations ont lieu en amont de la prochaine session parlementaire appelée « Session budgétaire ». Elle se convainc qu’en effet, « ce sera une occasion pour chacun de nous de s’approprier les réformes introduites par la nouvelle loi organique relative à la loi de finances, tendant à consacrer l’introduction de la programmation budgétaire pour une gestion efficiente des ressources publiques ».
Cette session s’inscrit dans le programme « Renforcer les capacités du législatif et promouvoir la recevabilité et la surveillance parlementaire » du NDI. Un programme fiancé par l’USAID.

A lire également :