Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Les maladies non transmissibles : des députés sensibilisés sur le sujet

Sensibiliser des parlementaires sur la problématique des maladies non transmissibles. La question a fait l’objet d’un atelier organisé par le Réseau des parlementaires en santé, population et développement dans les locaux de l’Assemblée nationale, le 09 décembre 2016. La journée de travail a suffi aux députés pour en savoir davantage sur ses maladies et leurs facteurs de risque.

Cet atelier vise essentiellement à faire connaitre aux députés les quatre maladies non transmissibles essentielles que sont : les maladies cardio – vasculaires, les cancers, les maladies respiratoires chroniques et le diabète et leurs facteurs de risques que sont entre autre : l’alcool, le tabac et certains aliments comme les huiles non contrôlées, les sucreries et les graisses. Nantis de telles connaissances les élus nationaux pourront légiférer conséquemment sur la circulation de ses produits et leur consommation au Burkina Faso.

Première cause de mortalité et première cause de décès dans le monde et principalement dans notre pays, « la problématique de ses maladie est aujourd’hui un problème de santé publique » ainsi que l’a souligné le premier vice – président de l’Assemblée nationale B. Stanislas Sankara à l’ouverture des travaux. C’est pourquoi a – t – il poursuivi « le Président de l’Assemblée nationale a accepté que son institution accueille cet atelier dont les résultats sont très attendus ». Ce qui entre en droite ligne avec les objectifs du réseau initiateur dudit atelier.
Le réseau des parlementaires burkinabè en santé, population et développement ainsi que ses partenaires entendent également faire des députés des relais pour la sensibilisation sur les facteurs de risques de ses maladies qui peuvent permettre de les éviter.

A lire également :