Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Paix Justice et Réconciliation Nationale (PJRN)  >>   Groupes parlementaires  >>   Activités

« Les propositions du groupe « Paix-Justice et Réconciliation nationale » contre l’insécurité

« Réconciliation nationale et défi sécuritaire », c’est sous ce thème que se sont tenues, du 26 au 27 février 2016 à Ouahigouya, dans la région du Nord, les premières journées de réflexion de l’année du groupe parlementaire Paix-Justice et Réconciliation nationale (PJRN). La thématique a été introduite par le député Lona Charles OUATTARA, de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), deuxième vice-président de l’Assemblée nationale.

Le conférencier a passé en revue l’historique des forces armées nationales, les défis que ces forces armées devraient relever avant de proposer la création d’une commission mixte composée de parlementaires, d’anciens militaires et de groupes d’intérêt, qui va faire en sorte que la justice soit rendue, concernant les différents crimes.

Des recommandations ont sanctionné ces journées parlementaires. Au titre de la réconciliation nationale, la promotion des valeurs de vérité, de justice et de pardon, la mise en œuvre effective des recommandations du collège des sages, la répartition équitable des fruits de la croissance, l’implication et la sensibilisation des autorités coutumières et religieuses dans la préservation de la cohésion sociale.

Au titre des défis sécuritaires, la nécessité d’inscrire le contrôle parlementaire dans le secteur de la défense et de la sécurité, la création d’un département ministériel chargé de la sécurité, la formation des parlementaires sur les questions militaires et le renforcement des effectifs pour la sécurité intérieure.
La présidente du groupe parlementaire PJRN, Marie Rose Romée SAWADOGO/OUEDRAOGO, a salué le professionnalisme du communicateur, de même que les représentants des partis membres dudit groupe, à savoir l’ADF/RDA, la NAFA (la Nouvelle alliance du Faso) le CDP et l’UPC. Ces élus se sont, en sus, prononcés sur la pertinence du thème de la rencontre. A l’instar du vice-président de l’Assemblée nationale, ils ont tous souhaité que les vainqueurs d’aujourd’hui mettent tout en œuvre pour ne pas marginaliser les vaincus.

A lire également :