Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Président  >>   Audiences

Lutte contre la corruption : Salifou DIALLO pour la création de tribunaux spéciaux

Le Contrôleur général d’Etat, Luc Marius IBRIGA, est venu remettre le Rapport général annuel d’activités 2014, au président de l’Assemblée nationale, Salifou DIALLO, ce vendredi 15 janvier 2016.

Le Contrôleur général d’Etat, Luc Marius IBRIGA, a confié à sa sortie d’audience être satisfait de la visite car conforté dans l’idée que « le contrôle doit être encore plus serré et qu’il doit être assortis de sanctions. Nous pensons que dans les mois à venir nous aurons une accélération des dossiers des crimes économico-financiers ».

Toute chose que Salifou DIALLO a confirmée, en expliquant que : « le contrôle et les rapports ne suffisent pas. En matière de lutte contre la corruption, seules les sanctions sont dissuasives. Et pour moi le traitement des dossiers est très lent à cause de plusieurs facteurs. D’abord, la justice elle-même est limitée dans ses moyens. Ensuite, la célérité du traitement des dossiers est à revoir. Il faut y mettre une plus grande célérité. C’est pourquoi j’ai proposé au Président de l’ASCE d’envisager la création de tribunaux spéciaux pour juger les crimes économiques dans les délais les plus brefs et donner l’exemple ».

Pour Salifou Diallo, dans un pays où 46% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, il est indécent et inacceptable qu’une minorité fut-elle aux affaires puisse s’engraisser, s’enrichir au détriment de l’ensemble du peuple. Il faudrait, selon lui, une éthique mais aussi une volonté politique de rendre la justice à l’ensemble de notre peuple, en faisant en sorte que les fruits de la croissance soient partagés de façon équitable, pas de façon égalitaire mais équitable. Que chacun profite du fruit de son travail et que si croissance il y a, qu’elle soit partagée à l’ensemble de notre peuple.

A lire également :