Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Ouverture de session ordinaire au Niger : Salifou Diallo pour une coopération interparlementaire dynamique

Sur invitation du Président de l’Assemblée nationale du Niger, le Chef du Parlement burkinabè Salifou Diallo a pris part le jeudi 06 octobre 2016 à Niamey à la cérémonie solennelle d’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année 2016 du Parlement nigérien. A la tête d’une délégation de parlementaires burkinabè, Salifou Diallo a prononcé un discours devant les députés réunis en session sous la présidence de Ousseini Tini.

Dans son intervention, Salifou Diallo a tout d’abord remercié les autorités politiques nigériennes pour la marque d’estime faite au Burkina à travers cette invitation et pour la chaleur de l’accueil à lui réservé ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.
Pour le Chef du Parlement burkinabè, sa présence à Niamey, loin des simples usages protocolaires, s’inscrit « dans une vision et une démarche fraternelles qui puisent leur source dans ce qui rapproche et confond le plus le Niger et le Burkina Faso : l’histoire, la géographie et la culture. Ce patrimoine séculaire que nous avons en partage, reste le seul socle viable et durable dans lequel nos relations doivent davantage s’enraciner face aux défis communs à relever pour l’épanouissement plein et total de nos populations. Faire fi de cette donnée c’est ignorer les valeurs qui fondent le Liptako-Gourma, c’est ignorer les fondations véritables de l’intégration et de l’unité africaine ».
Aussi, pour mieux affiner leur commune vision de la diplomatie parlementaire et des objectifs à assigner aux organisations interparlementaires auxquelles les Assemblées nationales du Niger et du Burkina appartiennent, le Président Diallo a fait la proposition « que dans un très proche avenir, les Assemblées nationales du Niger et du Burkina Faso, puissent tenir ensemble une session commune qui réunira l’ensemble des parlementaires des deux pays. L’amitié entre nos deux pays nous le suggère, la fraternité entre nos deux peuples nous l’impose ».
Installé en mars 2016, la deuxième législature de la 7ème République du Niger a choisi l’occasion de l’ouverture de sa deuxième session parlementaire de l’année 2016 pour donner de la solennité à l’événement et répondre aux aspirations du peuple nigérien de voir deux législatures se succéder dans le respect de la dévolution démocratique du pouvoir.
La Direction générale des médias
de l’Assemblée nationale

A lire également :