Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Plaidoyer auprès des parlementaires Pour la prise en compte du VIH/SIDA

Le Réseau des parlementaires burkinabè en santé, population et développement (RPBSPD), a organisé le mardi 22 novembre 2016 à l’hémicycle, une rencontre de plaidoyer pour la prise en compte du VIH/SIDA à l’intention des parlementaires et du personnel administratif de l’Assemblée nationale. Cette rencontre a consisté en plusieurs communications animées par les responsables et experts du Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le SIDA (SP/CNLS).

« Permettre à l’Assemblée nationale de jouer un rôle majeur en catalysant les énergies pour la mobilisation sociale et communautaire, la mobilisation des ressources, la prévention, la prise en charge, le soutien et la lutte contre la stigmatisation et la discrimination ; faire du parlement un partenaire du secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le SIDA et les IST pour la mise en œuvre du cadre stratégique national – SIDA 2016 – 2020 », ce sont autant de motifs qui ont sous – tendu l’initiative de cette rencontre.
C’est en ses mots que la coordonnatrice du réseau Maïmouna Ouédraogo/Sawadogo, dans son allocution à l’ouverture des travaux de l’atelier a justifié la tenue de cette activité. Deux interventions ont marqué la dite cérémonie présidée par la 5ème vice – présidente Z. Salimata Konaté/Ouattara. Elle a, au nom du président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo, invité les élus nationaux à s’engager résolument aux côtés des autres acteurs de la lutte pour que le Burkina puisse être présent au rendez – vous mondial qui est de mettre fin au SIDA en 2030.
Pour atteindre cet objectif a déclaré Madame Konaté, « c’est la législature qui doit être à l’avant-garde… C’est en fait de notre devoir, en tant qu’élus de proposer les voies et moyens, en raison de notre mandat, pour combattre le SIDA. Les parlementaires doivent faire preuve de ténacité pour que le gouvernement renforce la lutte contre le VIH/SIDA dans son programme d’action ».
Au cours de la journée de plaidoyer, des communications telles : « les résultats de la surveillance épidémiologique et le bilan des activités programmatiques », « l’orientation de la réponse nationale au VIH, au SIDA et aux IST » ainsi que « la commémoration des 30 ans de Sida au Burkina Faso » ont été faites, respectivement par Dr. Mamadou Sokey, chargé de programme à l’unité centrale de planification et de suivi – évaluation, Dr. Didier Bakouan, secrétaire permanent du conseil national de lutte contre le Sida et Sondet Guillaume Sanon, chef de département chargé de la communication et des relations publiques au SP/CNLS-IST.
Dans les échanges qui ont suivis ces présentations, les députés en même temps qu’ils ont posé des questions, ont formulé des contributions à même de booster la lutte contre VIH/SIDA et les IST.

A lire également :