Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Plus d’un milliard de FCFA pour l’élaboration du plan stratégique de développement du parlement burkinabè.

L’Assemblée nationale du Burkina a servi de cadre le mardi 12 juillet 2016 à la signature d’un protocole d’entente entre le gouvernement du Canada représenté par le chargé d’Affaires à l’Ambassade du Canada au Burkina et le gouvernement burkinabè représenté par la Ministre de l’Economie, des Finances et du développement. Cet accord relatif au « projet d’appui à la démocratie au Burkina Faso », se traduit par l’accord d’une subvention. C’était en présence du président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo.

A travers la signature de ce protocole d’entente, c’est une subvention d’un montant d’un milliard cent soixante millions de FCFA (1 160 000 000) que le gouvernement canadien met à la disposition de l’Assemblée nationale du Burkina et de la société civile burkinabè. Pour le parlement burkinabè, cette somme va permettre avec d’autres financements à l’institution de se doter d’un plan stratégique sur quatre (4) années.

L’appui canadien devrait permettre au parlement burkinabè de : renforcer les capacités des parlementaires afin qu’ils exercent leurs fonctions de représentation, de législation et de contrôle de manière plus efficace, transparente et responsable ; de renforcer durablement les capacités de l’administration parlementaire ; de créer des mécanismes de collaboration avec les autres acteurs clés en gouvernance, telles que les institutions représentant le pouvoir exécutif, le pouvoir judiciaire, la société civile, les médias ainsi que le secteur privé.

Lecture du protocole et allocutions des représentants des différentes parties ont marqué la cérémonie.
Le chef du parlement burkinabè a, dans son intervention «  remercié le Canada et surtout l’Ambassadeur du Canada au Burkina pour avoir eu une telle initiative. Cet appui va entrer dans un panier commun pour l’élaboration d’un plan stratégique de l’Assemblée nationale. Le Canada a une expérience démocratique que le Burkina souhaite partager ».
Quant au chargé d’Affaire de l’Ambassade du Canada au Burkina, Luc Pincince « s’est dit fier au nom de son pays, de contribuer avec d’autres partenaires, à travers ce geste à accompagner le Burkina Faso. Avec ce que le pays a vécu ses trois dernières années, il mérite cet accompagnement en raison de sa maturité  ».
Madame la Ministre de l’Economie, des Finances et du développement, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sory qui « s’est réjouie d’être témoin de cette signature a promis veiller à ce que les objectifs visés par cet appui puisse se réaliser ».

A lire également :