Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Redevabilité : les députés Noufou Ouédraogo et Marie Rose Sawadogo rencontrent les populations du Yatenga

Les députés Noufou Ouédraogo et Marie Rose Sawadogo, élus du Alliance pour la démocratie et la Fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), ont entrepris une tournée dans les communes du Yatenga, du 02 au 10 avril 2016. Cette sortie avait pour but de rencontrer les populations pour leur faire le bilan de l’action parlementaire depuis leur élection et recueillir leurs préoccupations.

La présentation de l’Assemblée nationale, son organisation et son fonctionnement, le rôle du député, les lois votées ainsi que les questions adressées au gouvernement, ont été entre autres points développés au cours de cette tournée. Les populations rencontrées ont positivement apprécié l’action de redevabilité de leurs élus. En retour, ils ont exprimé leurs préoccupations aux députés : la réhabilitation et le bitumage des routes pour davantage désenclaver certaines localités, l’électrification, l’accès à l’eau potable, l’insécurité, l’emploi des jeunes, l’autonomisation des femmes, etc.

Aussi, l’exercice de redevabilité est la bienvenue, à écouter certains citoyens. Idrissa Sawadogo, habitant de Rambo : « N’eut été cette occasion, comment nous citoyens, pourrions-nous porter nos préoccupations jusqu’à l’Assemblée nationale ? Si ces genres d’actions se multiplient, je crois que le progrès ne sera pas plus seulement un espoir, ce sera une réalité ».
Selon le député Noufou Ouédraogo, « depuis les élections, nous n’avons pas eu l’occasion de revenir voir la population. Aujourd’hui c’est fait, nous sommes très contents. Nous avons pu recueillir leurs problèmes et nous les remonteront à l’Assemblée ».

Pour sa part, l’honorable Marie Rose Sawadogo, se dit satisfaite de cette tournée, « d’autant plus que les populations attendaient ces rencontres. Elles avaient soif de s’exprimer, elles avaient soif de donner leur point de vue sur la situation nationale et sur les promesses qui leurs avaient été faites par certains partis pendant la campagne nationale. Comme le premier ministre passe le 14 avril prochain, ce sera l’occasion de lui adresser tous les questionnements exprimés par les populations ».

A lire également :