Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Salifou Diallo veut toute la lumière sur la procuration des titres

Le mardi 14 juin 2016 à l’Assemblée nationale, le chef du parlement, Salifou Diallo, a procédé à l’installation de deux commissions d’enquête parlementaire. L’une porte sur les mines et l’autre sur le foncier urbain. Ces commissions ont pour rôle de fouiner dans les processus d’obtention des différents titres y relatifs et de proposer des recommandations.

Salifou Diallo avait annoncé la création de ces Commissions d’enquête parlementaire lors de son discours d’ouverture de la session première session ordinaire. Le 12 avril déjà, les députés en séance plénière ont adopté la création de ces outils par les résolutions 018-2016/AN et 019-2016AN. Aujourd’hui, c’est tout naturellement, que les membres des deux commissions ont été installés.
Chaque commission comporte 10 députés proposés par les différents groupes parlementaires. 04 de chaque commission forment une coordination. Ainsi, C’est Ousséni Tamboura qui est chargé de coordonner les activités de la Commission d’enquête parlementaire sur les titres miniers. Il est secondé par Bénéwendé Stanislas Sankara. Barry Boureima, lui, est à la tête de la Commission d’enquête sur le foncier urbain. Son adjoint est Bala Alassane Sakandé. Ils ont la charge, comme l’a stipulé, Salifou Diallo dans son discours d’installation, de «  travailler à mettre à nu les dysfonctionnements dans ces différents domaines et de faire de pertinentes recommandations ». Toujours, selon le Chef du parlement, ces commissions ont vu le jour à la suite d’un certain nombre de dysfonctionnements et à un manque de transparence tant dans le domaine du foncier urbain que dans la gestion des titres miniers. Ainsi, au niveau du foncier urbain, Salifou Diallo a été on ne peut plus clair, s’adressant à Barry Boureima et à ses collègues : «  Vous devez faire l’état des lieux du foncier, de 1995 à 2015, dans les villes de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso. Relevez les irrégularités dans les procédures ». Aux députés chargés d’investiguer dans les mines, c’est la même rengaine : «  Cherchez, appréhendez la traçabilité dans la procuration des titres. Nous voulons toute la lumière dans ce domaine. Les mines constituent un secteur très important pour le développement de notre pays  ».
Pour terminer, Salifou Diallo les a exhortés à travailler dans la responsabilité, le dévouement pour la réussite de leur mission.

A lire également :