Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Session extraordinaire 2017 : six dossiers inscrits à l’ordre du jour

La première session extraordinaire de l’année 2017 a été ouverte ce mardi 20 juin 2017. Le Chef du parlement, Salifou Diallo, qui a donné le coup de marteau du démarrage de cette session a indiqué que l’ordre du jour comporte six dossiers à examiner avant le 04 juillet 2017.

82 députés étaient présents à l’ouverture de cette session extraordinaire. Le Premier ministre était représenté par le ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion civique, Garde des sceaux, Réné Bagoro. Il avait à ses côtés, le ministre de la communication et des Relations avec le Parlement, Rémi Dandjinou et celui de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Jean Martin Coulibaly.

La cérémonie d’ouverture de cette session n’a pas fait l’objet de discours. Le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, a néanmoins livré aux députés l’ordre du jour arrêté par la Conférence des présidents. Il s’agit du projet de loi portant modification de l’ordonnance 68-7 du 21 février 1968 portant institution d’un code de procédure pénale ; du projet de loi portant organisation, fonctionnement et procédure applicable devant la chambre criminelle ; du projet de la loi organique portant modification de la loi organique n°20/95/ADP du 10 mai 1995 portant composition et fonctionnement de la Haute Cour de Justice et procédure applicable devant elle ; projet de loi portant modification de la loi n°24/94/ADP du 24 mai 1994 portant code de justice militaire et du projet de loi portant protection des défenseurs des droits humains au Burkina Faso. Ce n’est pas tout. Le Président a ajouté que cette session sera mise à profit pour débattre sur l’orientation budgétaire sur le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2018-2020.

Avant de clore la cérémonie d’ouverture, Salifou Diallo a insisté que les commissions saisies au fond se mettent dès ce soir au travail afin que ces projets de lois passent en vote dans une dizaine de jours. Il a, séance tenante, convié les députés le 27 juin prochain pour le premier dossier.
En rappel, la session extraordinaire se tient à la demande du Premier ministre conformément à l’article 88 de la Constitution. Elle ne saurait excéder 15 jours. La présente session extraordinaire sera close le 04 juillet 2017.

A lire également :