Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Structures d’appui à la promotion de l’emploi : les députés s’imprègnent de leurs réalités de fonctionnement

La Mission d’information parlementaire sur le fonctionnement des structures d’appui à la promotion de l’emploi a commencé par des auditions. Depuis le lundi 06 novembre 2017, les responsables des dites structures se relayent à l’Assemblée nationale.

Mise en place par 12 députés de la Commission de l’éducation, de la santé, de la jeunesse, de l’emploi, des affaires sociales et culturelles (CESJEASC), cette mission d’information a pour but de permettre aux commissaires de « mieux connaitre les actions du gouvernement en matière de promotion de l’emploi ». Selon le Président de la Commission, le député Yahaha Zoungrana, cet exercice a pour but d’appréhender les problèmes liés à l’emploi pour formuler des recommandations au gouvernement.
Les auditions ont débuté, le lundi 06 novembre 2017, par les Directeurs généraux de la Formation professionnelle et celui de l’Insertion professionnelle de l’emploi. Le mardi 07, ce fut le tour de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE), l’Observatoire national de l’emploi et de la formation (ONEF) et le Fonds d’appui aux initiatives des jeunes (FAIJ).

Le mercredi 08 novembre 2017, les Programmes spéciaux des travaux à haute intensité de main d’œuvre (PSTP-HIMO), le Programme d’appui aux filières agro-sylvo-pastorales (PAFASP) et le Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes, qui sont passés.
Tous sont passés devant les commissaires pour présenter leurs structures respectives, leurs stratégies d’action, les résultats atteints et surtout les difficultés rencontrées.
Selon le Président de la Commission, le député Yahaha Zoungrana, cet exercice s’inscrit dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale. Il a pour but d’appréhender les problèmes liés à l’emploi pour formuler des recommandations au gouvernement.

A lire également :