Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Un an de mise en œuvre du projet d’appui à la démocratie au Burkina : les acteurs l’évaluent

Le projet d’appui à la démocratie au Burkina Faso, fruit de la coopération entre le Canada et le Burkina, au profit de l’Assemblée nationale burkinabè, a réuni le mercredi 28 juin 2017, les responsables du Parlement burkinabè, les partenaires techniques et financiers dans le cadre du deuxième comité conjoint dudit projet. La cérémonie d’ouverture de la rencontre a été présidée par Salifou Diallo, président de l’Assemblée

L’ouverture du deuxième comité conjoint du projet d’appui à la démocratie au Burkina Faso, a donné lieu à une cérémonie sobre, ponctuée par deux interventions. Sans être une intervention, l’introduction des débats a été faite par le directeur du Centre parlementaire canadien, Jean-Paul RUSKOWSKI.
A sa suite, l’Ambassadeur du Canada au Burkina, a salué la tenue de cette rencontre et surtout la participation des partenaires techniques et financiers. Le diplomate canadien a énuméré les principaux acquis du projet lancé il y a de cela un an. Quatre activités ont été réalisées. Il s’agit entre autre de l’élaboration du plan stratégique, de la participation d’une délégation de femmes députés du Burkina à un atelier sur le genre organisé par le parlement du Canada ; ainsi que la visite de travail d’une délégation de parlementaires burkinabè, conduite par le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo.
Dans son allocution d’ouverture des travaux, le chef du parlement burkinabè a indiqué qu’il s’agit d’une séance de travail, qui devrait permettre aux différentes parties d’évaluer le chemin parcouru depuis un an et d’exprimer les besoins des députés en terme de communication sociale, et surtout en terme d’administration. Sur ce dernier point, le président Salifou Diallo, s’est félicité du travail accompli. Autre satisfaction, ce qui a été fait, l’a été avec peu d’argent. Seulement 300 millions ont été dépensés, sur une prévision largement au – delà de cette somme.
S’agissant de ses priorités pour l’année à venir, le président de l’Assemblée nationale, souhaite la tenue d’une rencontre entre élus nationaux et élus locaux, pour le renforcement de la décentralisation et l’organisation d’un forum régional sur l’autonomisation des femmes, afin d’aboutir à la mise en place d’une stratégie sur la question.

A lire également :