Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Validation des mandats des députés et élection du président de l’Assemblée nationale

Convoqué par le président sortant du CNT Moumina Cheriff SY, la première plénière des députés issus de l’élection couplée du 29 novembre 2015 a eu lieu le mercredi 30 décembre 2015. La séance a été consacrée à la validation des mandats et à l’élection du président de l’Assemblée nationale.

Les députés nouvellement élus ont été reçus à l’hémicycle par le président sortant du CNT Moumina Cheriff SY, qui les a félicités avant de céder sa place au bureau d’âge pour la poursuite des travaux.
Le bureau d’âge composé du plus âgé : K. René LOMPO et des deux (2) plus jeunes : Blaise DALLA et D. Boureima GNOUMOU a été installé et a présidé les travaux.

1. la validation des mandats premier grand acte de cette plénière a consisté en l’appel nominal des députés présents. Chacun se met debout à l’appel de son nom. Il est acclamé par ses pairs.
La séance a ensuite été suspendue pour une heure. Le temps de recueillir les candidatures pour l’élection du président de l’Assemblée nationale.

2. Le moment sans doute le plus attendu de cette plénière était l’élection du président de l’Assemblée nationale. Deux candidats Salifou DIALLO et Adama SOSSO portés respectivement par le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) et l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC). A l’issue d’un scrutin a bulletin secret, Salifou DIALLO a été porté au perchoir par 78 voix contre 43 voix pour son concurrent.

Dans son allocution le président de l’Assemblée Salifou DIALLO a rendu hommage aux martyrs de l’insurrection et du putsch manqué, aux victimes et au peuple burkinabè pour son héroïsme et sa bravoure. Il a également salué les autorités de la transition, les doyens des élus et la chefferie coutumière et religieuse pour le rôle que chacun a joué pour sortir le pays de la crise. Il a par la suite invités les nouveaux élus à surpasser les clivages politiques pour bâtir ensemble de Burkina Faso. Il appelle les députés à mettre en avant l’intérêt du peuple et surtout de la majorité pauvre.

Avant de lever la séance le président DIALLO a mis en place la commission chargée de la rédaction du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

A lire également :