Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Assemblée nationale : Une charte d’audit interne et un guide méthodologique pour une meilleure gouvernance

L’Assemblée nationale s’est dotée d’une charte d’audit interne et un guide méthodologique. La validation des deux outils s’est passée à travers un atelier tenu à l’Hôtel Amiso de Ouagadougou, le mercredi 31 janvier 2018. Les travaux d’approbation des deux outils ont connu la participation de députés et de représentants des différentes directions du Parlement.

« Suivant les conclusions de l’audit organisationnel et des compétences du personnel de l’Assemblée nationale commandité par les premiers responsables en avril 2016, une des grandes faiblesses relevées est l’absence de la culture d’audit interne au sein de l’Assemblée nationale, toute chose qui ne favorise pas la transparence et la performance dans le fonctionnement de l’Institution » c’est là, la raison donnée par les organisateurs de cette rencontre, à l’entame des travaux. Et le Directeur de Cabinet du Président de l’Assemblée nationale, Bruno Dipama, d’ajouter : « De dehors, certaines personnes pensent que l’Assemblée nationale est une enclave de non droit. L’institution dispose pourtant de mécanismes et de principes de bonne gouvernance. Les deux outils dont nous disposons aujourd’hui entrent en droite ligne de cette bonne gouvernance que nous voulons et confortent, du même coup, nos anciennes dispositions ».

Ces outils ont été élaborés par le consultant, S. Joseph Kafando, Expert-comptable. L’Objectif attendu de ses travaux est de mettre à la disposition de l’Assemblée nationale une charte d’audit interne et un guide méthodologique d’audit des structures de la Questure, du Secrétariat Général et du Cabinet. De façon spécifique, il s’agit de définir les objectifs, le champ d’intervention et les règles de déontologie de l’Audit interne de l’AN ; de fixer les conditions et les modalités d’intervention de l’Audit interne ; de traiter des techniques et méthodologies ; de proposer un texte règlementaire qui encadre la fonction d’audit au sein de l’Assemblée nationale.
Pour le 2ème Questeur, Boureima Barry, cet atelier vient à point nommé car il va permettre à tous les acteurs de l’Assemblée nationale impliqués dans le processus de s’approprier le guide et la charte de l’audit interne. Le député a fait savoir que disposer d’une charte d’audit veut dire que l’Assemblée nationale se décline devant le principe de contrôle. Toute chose qui permettra d’améliorer la gestion des ressources humaines, matérielles, financières.

A lire également :
 
 
Multimédia