Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Communiqués

COMMUNIQUE DE PRESSE 8ème conférence des Chefs de Parlement : appel au panafricanisme agissant

Le Président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, effectue depuis le 3 août dernier une mission de travail, à Midrand en Afrique du Sud, dans le cadre de la 8ème conférence des présidents des parlements africains. L’ouverture de la conférence, intervenue dans la matinée du 4 août 2016, a connu la présence effective d’une quarantaine de Présidents de Parlement. La cérémonie d’ouverture des travaux a enregistré, en amorce, le chant en chœur de l’hymne de l’Union africaine par les Chefs de parlements, suivi du discours du Président du Parlement Panafricain, Roger Nkodo Dang, et du discours d’ouverture du Premier ministre du Lésotho, Pakalitha Mosisili, invité d’honneur de cette 8ème conférence des présidents des parlements africains. En substance, les deux orateurs ont affirmé d’une part la nécessité d’accélérer le processus de ratification des traités au sein des pays membres, d’autre part, ils ont appelé les dirigeants africains à passer de la pure rhétorique à l’acte en matière de panafricanisme

Au terme de deux jours de travaux, les 4 et 5 août, les présidents d’Assemblée ont pris l’engagement de renforcer le plaidoyer au niveau de leurs Etats pour la ratification effective et rapide des traités de l’Union africaine.
Le message positif de Salifou Diallo aux burkinabè
Par ailleurs, au cours de son séjour au pays de Nelson Mandela, le Chef du parlement, Salifou Diallo, a répondu favorablement à une demande d’audience des burkinabè vivant en Afrique du Sud. Une rencontre tenue le 3 août à Pretoria a permis un échange fructueux avec la communauté burkinabè dans une ambiance empreinte de fraternité et de franchise. Le Président de l’Assemblée nationale a salué la contribution de la diaspora au processus de développement du Burkina Faso. Les préoccupations soulevées par les burkinabè vivant en Afrique du Sud ont porté notamment sur les lenteurs administratives dans le renouvellement des passeports, les contraintes liées aux transferts monétaires, les lenteurs et les blocages dans la mise en route des initiatives de partenariats d’investissement, etc. Se félicitant de la bonne organisation de la diaspora burkinabè vivant en Afrique du Sud, le Président Salifou Diallo à encourager nos compatriotes à maintenir cette cohésion tout en gardant des relations suivies avec leur pays, le Burkina Faso.
La Direction générale des médias
de l’Assemblée nationale

A lire également :