Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

Journée du 08 mars en différé La député Workya Roamba appelle à la cohésion entre les femmes de Sabou

La député Workya Roamba a organisé la journée internationale des droits de la femme en différé dans la commune de Sabou, province du Bulkiemdé le samedi 31 mars 2018. L’objectif de cette activité est de féliciter, d‘encourager et d’en appeler à la cohésion entre les femmes de la localité. Une activité qui a réuni les filles et fils de la région autour des priorités relatives à la promotion des femmes.

C’est une course cycliste des femmes de la localité qui a donné le ton à la cérémonie du jour. Une commémoration qui fait suite à une session de formation en embouche bovine et porcine au profit d’une quarantaine de femmes. Une formation entièrement financé par la député Workya Roamba.
Une célébration du 08 mars qui a donné le sourire à plusieurs personnes notamment les plus démunies. En effet, en collaboration avec le conseil municipal, des vivres ont été distribués. Ce fut également l’occasion pour la député de laisser parler son cœur à travers des dons de plusieurs natures : du matériel de nettoyage, des foyers à gaz (fait-tout) et des ustensiles de cuisine.

La promotrice de la cérémonie a, au cours de son allocution salué la grande mobilisation et appelé à la cohésion et à l’unité entre les femmes « je salue la présence des autorités coutumières et administratives qui ne ménagent aucun effort pour accompagner les populations. C’est l’occasion pour moi d’inviter les femmes à la cohésion et à l’unité pour relever les défis ».
Pour la marraine Rakieta Yaméogo, le 08 mars appelle à un changement qualitatif et constitue une invite pour « l’ensemble des acteurs à impliquer les femmes et les filles dans les prises de décision car elles ont une place et un rôle très important à jouer ».
Pour Lambert Kabré, maire de la commune de Sabou, « les femmes jouent un rôle non négligeable dans l’économie de notre pays. Mais elles ne sont pas associées dans les prises de décision et il faut que ça change ».

La coordonnatrice de la cérémonie, Pascaline Nikiema a relévé que « le 08 mars est un jour historique pour le monde entier en référence à la longue lutte des femmes pour l’amélioration de leur condition de vie. C’est aux cotés de nos maris, de nos frères et de nos enfants pour que nous avons choisi de célébrer l’édition 2018 ».
C’est par une remise d’attestation aux bénéficiaires de la formation en embouche bovine et porcine et la remise officielle des lots suivi d’une note musicale que la cérémonie que la cérémonie a pris fin.

A lire également :
 
 
Multimédia