Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Groupes parlementaires  >>   Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP)

Journées parlementaires MPP : Insécurité et incivisme au cœur des préoccupations

Le groupe parlementaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu ses journées parlementaires les 16, 17 et 18 mars 2018 à Dori dans la province du Séno. Ces journées se sont déroulées autour du thème « Problématique de l’insécurité et de l’incivisme : quel regard et quel apport du groupe parlementaire MPP ». Elles avaient pour objectif d’analyser la situation sécuritaire et de faire des propositions dont l’application permettra d’améliorer la sécurité des populations. Au terme des travaux, des recommandations ont été formulées à l’endroit de différents acteurs.

C’est par des recommandations adressées au gouvernement, aux forces de défense et de sécurité et à l’ensemble de la population que le groupe parlementaire a clos ses travaux le dimanche 18 mars 2018.
À l’endroit du gouvernement, le groupe MPP recommande : le renforcement de la bonne gouvernance, l’effectivité de l’éducation civique et morale dans tous les ordres d’enseignement, le durcissement de la législation sur les actes d’incivisme et de délinquance au Burkina Faso, la création et la diffusion de programmes de télévision et de radio dans les langues nationales pour la sensibilisation des masses sur le civisme et le patriotisme, la reprise de la formation militaire de base pour les jeunes ainsi que l’accélération de la mise en œuvre de la loi de programmation militaire.
Aux forces de défense et de sécurité, le groupe recommande, l’accroissement de leurs capacités opérationnelles, le renforcement des moyens d’actions de l’Agence Nationale de Renseignement pour plus d’efficacités, l’application rigoureuse de la réglementation sur la fabrication, la détention, l’importation et la vente des substances explosives à usage civil et militaire au Burkina Faso, le contrôle strict des armes, une forte implication les leaders de communautés dans la formulation et l’exécution des politiques et des stratégies en matière de lutte contre le terrorisme ainsi que le renforcement de la coopération transfrontalière de lutte contre le terrorisme et le grand banditisme dans la sous-région.
Le groupe parlementaire préconise par ailleurs l’adoption d’un dispositif légal de prévention du terrorisme, la prise en compte de toutes les forces de défenses et de sécurité dans le fonds d’aide, d’assistance et d’indemnisation des pupilles de la nation, la création de centres de dé-radicalisation.
L’ouverture des travaux a connu la présence de Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale, venu apporté son soutien : « nous sommes des élus du peuple, et partout où il y a le peuple, nous y serons. Le choix de Dori est un message fort. Nous irons partout même si les balles pleuvent ». Pour Lassina Ouattara, président du groupe parlementaire, « nous sommes venus magnifier votre combat pour la dignité et l’honneur de ne pas vous plier aux envoyés de iblis (satan) qui sont en conflits avec toutes les prescriptions saintes ».
Trois sous-thèmes portant sur « le dispositif législatif sur l’insécurité et l’incivisme », « la participation communautaire à la lutte contre l’insécurité et l’incivisme » et les « Enjeux et défis sécuritaires au Burkina Faso » ont été développés au cours de ces trois jours de concertation.
Des représentants des groupes parlementaires UPC/RD, CDP, Burkindlim et PJRN sont venus apporter leur soutien au groupe parlementaire MPP à cette occasion. À l’unanimité, ils ont salués la pertinence du thème et encourager leurs collègues députés.
Au sortir des travaux, les participants se disent satisfaits de ces journées. C’est ce qui fait dire au député Alexandre Tapsoba, président du comité d’organisation qu’ « la problématique de l’insécurité et de l’incivisme est cruciale. Nous prenons l’engagement de suivre les recommandations issues de nos travaux auprès de l’exécutif ».

 
 
Multimédia