Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice
Archives
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

La Kompienga célèbre l’excellence à l’école primaire

La cérémonie officielle de remise de « Prix du Concours d’Excellence dans la région de l’Est » s’est déroulée le samedi 23 décembre 2017 à Pama dans la Kompienga. Cette cérémonie placée sous le parrainage du premier vice-président de l’Assemblée nationale, a récompensée les meilleurs éducateurs et élèves et a connu la présence des autorités administratives de la région.

Au total 40 élèves (20 garçons et 20 filles) et 20 enseignants et encadreurs se sont vus décerner des prix composés essentiellement de certificats de mérite, de vélos, de kits scolaires et d’argent.
Premier à prendre la parole, le directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle (DPEPPNF) Yentema David Thombiano a salué l’initiative de ces prix en ces termes : « là où il n’y a pas de félicitations, il n’y a pas de honte à être paresseux ». Il a par conséquent invité les élèves à redoubler d’efforts pour faire la fierté de leurs parents. Le DPEPPNF a interpellé les parents à jouer leur rôle car dit-il « la valeur de l’homme ne se mesure pas à la richesse qu’il amasse, mais à l’éducation qu’il reçoit ».

À sa suite, le Haut-commissaire de la Kompienga Tousaint Medha après avoir rappelé la présence régulière du législatif et de l’exécutif aux côtés de la région, a apprécié les efforts de l’ensemble des éducateurs et la performance des élèves « le travail est l’ami des vivants, vous constituez notre relève. Departissez-vous des comportements inciviques ».
Le premier vice-président de l’Assemblée nationale Bénewendé Sankara, s’est félicité du choix porté sur sa personne au nom l’Assemblée nationale pour être le parrain de ladite cérémonie. « Là où il y’a le cœur, les pieds vous y amène ! » Bénewende Sankara n’a pas manqué de rappeler le rôle que joue l’éducation dans la vie d’un homme et d’une nation. Par ailleurs, face à la crise de l’éducation qui perdure, il a exhorté les parties à vite trouver une solution. « C’est le lieu d’interpeller toute la communauté éducative et le gouvernement ; si les enfants ne sont pas éduqués, c’est nous qui perdons »

En plus des prix officiels, 10 élèves bénéficient d’une somme de 12500 FCFA chacun, fruit d’une collecte auprès de fils et filles de la région pour contribuer à leurs frais de scolarités. Cela à l’initiative du DPEPPNEF qui a invité les anciens élèves de la Kompienga à s’engager pour la promotion de l’éducation dans cette partie du pays.

A lire également :
 
 
Multimédia