Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Actualités

Santé de la famille et de la reproduction au Burkina Faso PATHFINDER en mission de plaidoyer à l’Assemblée nationale

Mme Lois QUAM, présidente de Pathfinder international, a été reçue en audience à l’Assemblée nationale, ce jeudi 1er mars 2018 par le Premier vice-président, Bénéwendé Stanislas Sankara.

La délégation de Pathfinder a été introduite auprès du Premier vice-président par la Secrétaire générale du ministère de la Santé Mme Francine Ouédraogo.
La présidente de Pathfinder internationale est venue évoquer avec la Représentation nationale les enjeux de la santé de la reproduction au Burkina Faso ; il s’est agi également au cours de l’entretien, de l’engagement du gouvernement du Burkina Faso et du Parlement à offrir une couverture de santé universelle à sa population, particulièrement la gratuité de la planification familiale.
Les hôtes d’un soir ont aussi plaidé auprès de la Représentation nationale pour l’instauration d’un système d’avortement sécurisé au Burkina Faso, pour permettre aux femmes qui le désirent de pouvoir le faire dans des conditions sécurisées.
Pour sa part, le Premier vice-président de l’Assemblée nationale estime que « l’avortement sécurisé est un débat qui s’ouvre car il tend d’abord à préserver la santé de la mère, de la famille en général ; mais il faut tenir compte de notre environnement socio-culturel pour mener le débat et avoir à l’idée qu’il s’agit de préserver les intérêts fondamentaux de nos populations ».
La présidente de Pathfinder, à sa sortie d’audience avoue avoir été impressionnée par tout ce qui existe comme fondement au Burkina Faso en ce qui concerne la planification familiale : « je pense que le Burkina Faso, pourrait être un exemple universel, un modèle en terme d’engagement de ses premiers leaders en faveur de la planification familiale pour ses populations », a-t-elle conclu.

A lire également :
 
 
Multimédia