Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Actualités

Représentation nationale Trois projets de lois adoptés

Les députés ont voté trois projets de lois, ce lundi 06 mai 2019. Elles portent respectivement sur le financement du projet d’appui à l’enseignement supérieur ; le financement partiel du projet d’interconnexion électrique Nigéria-Niger-Benin-Burkina et le financement du programme d’appui aux réformes dans le secteur de l’énergie. La séance présidée par le premier vice-président Bénéwendé Stanislas SANKARA a servi de cadre à l’audition du ministre en charge de la décentralisation. Le gouvernement y était représenté par le ministre en charge de l’énergie, le ministre en charge de l’enseignement supérieur, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement et le ministre d’état chargé de l’administration territoriale et de la décentralisation.

Ces dossiers ont été présentés par la commission des Affaires étrangères et des burkinabé de l’étranger (CAEBE). Le premier est relatif au projet de loi portant sur le financement du projet d’appui à l’enseignement supérieur. Il a pour objectif de renforcer les institutions d’enseignement supérieur et de recherche pour en accroître l’accès et dispenser un enseignement de qualité dans les domaines prioritaires. L’adoption de ce projet contribuera d’une part à appuyer les efforts déployés par le gouvernement pour renforcer la qualité du système de l’enseignement et d’autre part de réduire les taux d’échecs en introduisant des méthodes pédagogiques adaptées.
Les deux autres dossiers ont été examinés simultanément. Ils portaient respectivement sur le financement partiel du projet d’interconnexion électrique Nigéria-Niger-Benin-Burkina et le financement du programme d’appui aux reformes dans le secteur de l’énergie. Ces deux projets contribueront d’une part et d’autre à créer les conditions d’un accès inclusif à l’énergie au Burkina Faso et sécuriser l’exécution des mesures de réformes nécessaires pour réguler la crise énergétique au Burkina Faso.
C’est à l’unanimité des 78 votants que ces trois projets de lois ont été adoptés.
Parallèlement à ces trois lois, une communication orale a été faite par le ministre d’état chargé de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon SAWADOGO. Cette communication a porté sur les référentiels de la décentralisation. Améliorer la fourniture des services de bases aux populations et leur offrir un cadre institutionnel propice à l’enracinement de la démocratie, tel est l’objectif visé par ce référentiel.

A lire également :