Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Actualités

Assemblée nationale : la première session ordinaire de l’année 2021 est ouverte

Conformément à l’article 87 de la constitution, s’est ouverte ce 03 mars 2021, premier mercredi du mois de Mars, la première session ordinaire de l’année.
La cérémonie d’ouverture de ladite session, s’est déroulée en présence de nombreux invités. Il s’agit du President du Conseil national de la Transition du Mali Malick Diaw, du Président du parlement béninois, Louis Vlavonou et de certains membres du gouvernement burkinabè dont son premier responsable, Christophe Joseph Marie Dabiré.

A l’entame de la cérémonie, les honorables députés et les invités ont entonné l’hymne nationale avant d’observer un temps de recueillement pour rendre hommage à tous les disparus de la nation et particulièrement à la regrettée honorable Claudine OUEDRAOGO décédée le 01 mars dernier.
Dans son discours Alassane Bala SAKANDE a mis le curseur sur les défis majeurs que devront relever les élus nationaux de cette VIIIe législature. Des défis qui prennent en compte entre autre la situation sanitaire marquée par la persistance de la pandémie de la covid-19, la situation sécuritaire, la politique nationale et la réconciliation nationale.
Cette première session de l’année dite session des lois qui vient de s’ouvrir s’annonce extrêmement chargée, a soutenu le président de l’Assemblée nationale, avant de renchérir : « Après avoir fini de mettre en place les organes dirigeants de cette première année de la 8ème législature, et en même temps que nous serons occupés à examiner les projets de lois inscrits à l’ordre du jour, nous devrons nous pencher sur les questions d’organisation et de planification domestiques. L’élaboration par une approche inclusive et participative d’un nouveau plan stratégique 2022-2024 et la recherche de nouveaux partenaires techniques et financiers s’imposent comme une priorité absolue. Dans le même temps, nous devons élaborer et adopter le Règlement financier et comptable, le manuel de procédure ainsi que le Règlement administratif de l’Assemblée nationale » .

Ladite cérémonie a également été ponctuée par l’intervention du President du Conseil national de la Transition du Mali Malick Diaw, du Président du parlement béninois, Louis Vlavonou. Ces deux invités ont à tour de rôle remercié leur hôte pour le chaleureux et fraternel accueil tout en saluant le niveau de coopération entre leurs pays et le Burkina Faso. Ils ont en outre rapellé le contexte socio-politique de leurs pays respectifs et nourrissent l’espoir que les élus nationaux vont travailler davantage au rayonnement de la démocratie pour le bien-être des citoyens du Burkina Faso , du Benin et du Mali et l’intégration africaine.
Cette session des lois qui s’est ouverte cet après-midi est prévue pour durer 90 jours.
Au cours de cette séance plénière, 2 députés ont vu leurs mandats validés. Il s’agit de Anne Marie Christine Hien/Somda suppléante de Nicolas Meda sur la liste provinciale du Ioba, et Eugénie Ouedraogo /Gansonre en remplacement de G Urbain Yaméogo, élus de la province du Boulkiemde.


A lire également :