Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Hémicycle  >>   Comptes rendus analytiques

COMPTE RENDU ANALYTIQUE DE LA SEANCE PLENIERE DU LUNDI 28 DECEMBRE 2020

Ordre du jour :
-  installation du bureau d’âge ;
-  validation du mandat des députés ;
-  élection du Président de l’Assemblée nationale ;
-  mise en place d’une commission ad hoc chargée de l’élaboration du Règlement de la nouvelle Assemblée nationale.

Présidents de séance :

-  Monsieur Alassane Bala SAKANDE
Président de l’Assemblée nationale
-  Monsieur Kourouboundou René LOMPO
Président du bureau d’âge

Secrétaires de séance :

-  Monsieur Issouf NIKIEMA
Secrétaire du bureau d’âge
-  Monsieur Seydou Mohamed KONE
Secrétaire du bureau d’âge

Ordre du jour :
-  installation du bureau d’âge ;
-  validation du mandat des députés ;
-  élection du Président de l’Assemblée nationale ;
-  mise en place d’une commission ad hoc chargée de l’élaboration du Règlement de la nouvelle Assemblée nationale.

La séance plénière du lundi 28 décembre 2020, consacrée à l’installation officielle de la huitième législature de la IVe République, s’est ouverte à 16 heures 05 minutes.

1. Le bureau d’âge

Après sa brève allocution de bienvenue et de félicitations aux nouveaux élus, le Président sortant, Monsieur Alassane Bala SAKANDE, a cédé la place à Monsieur Kourouboundou René LOMPO, en sa qualité de doyen d’âge des nouveaux députés. Le Président de séance était assisté de Messieurs Seydou Mohamed KONE et Issouf NIKIEMA, les deux plus jeunes députés de l’Assemblée nationale, qui assuraient les fonctions de secrétaires de séance.
Le bureau d’âge a présidé la validation du mandat des députés et l’élection du Président de l’Assemblée nationale.

2. La validation du mandat des députés

Le mandat des 127 députés a été validé, à l’occasion, par acclamation, à l’appel nominal de chaque député.

3. L’élection du Président de l’Assemblée nationale

Une suspension de séance est intervenue à 16 heures 44 minutes afin de permettre la réception et l’affichage de la liste des candidatures au poste de Président de l’Assemblée nationale. A la reprise à 17 heures 55 minutes, il y avait un seul candidat, à savoir Monsieur Alassane Bala SAKANDE, présenté par le parti Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP).

Sur un total de 127 votants, l’élection à bulletin secret, après le dépouillement, a donné, pour Monsieur Alassane Bala SAKANDE, les résultats suivants :
-  « POUR » : 123 voix ;
-  « CONTRE » : 02 voix ;
-  « ABSTENTION » : 02 voix.

Le candidat Alassane Bala SAKANDE a, par conséquent, été proclamé Président de l’Assemblée nationale.

4. L’allocution du Président élu

Dans son discours, le Président nouvellement élu a, tout d’abord, adressé ses remerciements aux députés pour avoir porté leur choix sur sa personne. Il a exprimé sa reconnaissance pour cette marque de confiance renouvelée. Il s’est engagé à être à la hauteur des attentes qui se rattachent à cette confiance.

Il a affirmé que son élection à la tête du parlement suscite en lui des sentiments contradictoires d’humilité, d’appréhension et de fierté. Il a, par ailleurs, indiqué que le choix sur sa personne ne découle ni de ses talents personnels, ni de ses aptitudes ou qualités propres. Il dit qu’il doit son élection à tous ceux ou toutes celles qui ont bien voulu lui accorder leur suffrage pour une raison quelconque.

Il a, par la suite, rappelé les circonstances de son élection à la tête du parlement en septembre 2017 lors de la législature antérieure tout en réaffirmant sa quête d’apprentissage. Il a traduit son respect et sa déférence auprès de ses devanciers à la tête de l’institution parlementaire.

Par ailleurs, il s’est engagé à favoriser l’expression de toutes les différences et diversités d’opinion car le parlement est le lieu du débat démocratique, cela grâce à la culture du dialogue et du compromis lors de l’adoption des lois. Il a aussi promis que l’opposition parlementaire disposera de tous les moyens pour jouer pleinement son rôle. Il a souhaité que la présente législature soit inscrite sous le sceau du consensus.

Par la suite, il a relevé que toutes les institutions républicaines et toutes les démocraties du monde sont confrontées à une crise de confiance et le Burkina Faso n’échappe donc pas à la situation. Il a invité l’ensemble des députés à mener la réflexion sur les conditions d’amélioration de l’efficacité du travail parlementaire. Il a souhaité la poursuite du parlementarisme de proximité pour mieux rapprocher l’Assemblée nationale aux citoyens.

Il a profité de l’occasion pour féliciter le nouveau Chef d’Etat, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE dont l’investiture a eu lieu le même jour, 28 décembre 2020.

Il a remercié la presse, les représentants des partis politiques, les fonctionnaires parlementaires et tous ceux qui ont pris part à la séance d’installation des nouveaux députés.

Il a terminé son propos en souhaitant à tous une bonne et heureuse année 2021.

5. La mise en place d’une commission ad hoc

Avant de lever la séance, le Président a proposé, pour l’élaboration du Règlement de l’Assemblée nationale, la mise en place d’une commission ad hoc qui se chargera de l’élaboration du Règlement de l’institution et dont la composition tiendra compte de la représentativité des partis politiques à l’Assemblée nationale.

La séance a pris fin à 19 heures 34 minutes.

Ouagadougou, le 29 décembre 2020.

Le Président entrant Le Président du bureau d’âge

Alassane Bala SAKANDE Kourouboundou René LOMPO

Le Secrétaire de séance

Issouf NIKIEMA

A lire également :