Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Actualités

Le président de l’Assemblée nationale Burkinabè Alassane Bala SAKANDÉ au Centre international de conférence de Bamako (CICB)

Alassane Bala SAKANDÉ et sa délégation ont pris part aux côtés des parlementaires maliens à l’ouverture solennelle de la session ordinaire d’Avril 2021 du Conseil national de la transition du Mali, ce 5 Avril au CICB.

En plus du Burkina, la cérémonie d’ouverture de cette session ordinaire a vu la présence des présidents des Assemblées nationales du Togo Djigbodi Yawa Tségan et du Ghana Alban Bagbin. A l’entame de la cérémonie,le président du CNT du Mali Malick DIAW leur a exprimé toute sa reconnaissance pour leurs présences effectives. La cérémonie a été marquée par le discours officiel d’ouverture, les déclarations des PAN invités. Dans son adresse, Alassane Bala Sakandé a rappelé que le Burkina Faso et le Mali sont liés depuis longtemps de par leur histoire, leur géographie ,leur culture et l’économie mais qu’ils le sont désormais par la crise sécuritaire ; une crise qui doit davantage fédérer les deux peuples a-t-il martelé : le sang et les larmes versés de leurs soeurs, frères,épouses, et mères unis par la sueur des vaillants soldats les unissent à jamais. Pour lui, le terrorisme n’aura pas d’avenir au Mali ni au Burkina,ni au Sahel.
Après le CICB, la délégation burkinabè a mis le cap sur le palais présidentiel. Les différents présidents des trois parlements invités ont été reçus en audience par le président de la transition Malienne. A leur sortie d’audience le président de l’Assemblée nationale Burkinabè a rappelé qu’il y a 6 ans en arrière, le Burkina Faso se trouvait dans la même situation que le Mali aujourd’hui. Pour lui, il est nécessaire et important que le Mali bénéficie de l’accompagnement des autres pays de l
a sous région pour une sortie de crise définitive.

A lire également :