Burkina Faso
Unité - Progrès - Justice

Actualités

Loi portant politique de défense et de sécurité au Burkina Faso : Les députés sensibilisés sur sa relecture

Il s’est tenu les 8 et 9 novembre 2018 à Koudougou, un atelier de sensibilisation et de partage d’expérience sur les politiques de défense et de sécurité. Il a été organisé par la Commission de la défense et de la sécurité en partenariat avec le Système des nations unies, pour le renforcement des capacités d’une trentaine de députés pour la plupart membres de la CODES mais également d’autres commissions de l’Assemblée nationale.

L’atelier de sensibilisation et de partage d’expérience sur les politiques de défense et de sécurité, vise à permettre à ceux qui y prennent part, notamment aux députés membres de la Commission de la Défense et de la Sécurité (CODES) et à d’autres députés membres d’autres commissions ainsi qu’à des agents de l’administration parlementaire, d’anticiper des pistes de réforme, dans le projet de relecture de la loi sur la politique de défense nationale.
Pour se faire, les députés ont eu droit à un partage à des communications sur le contrôle démocratique des forces de défense et de sécurité (FDS), la politique nationale de défense et de sécurité ainsi que les défis et les grandes orientations de la CEDES.
Cependant l’un des temps forts de cet atelier aura été le partage d’expérience avec des experts venus de Guinée-Conakry. Les participants ont dans cet échange d’expérience été outillés sur le processus RSS et la politique de sécurité dans ce pays.
Cet atelier vient à point nommé a indiqué le 4ème vice-président Salifo Tiemtoré qui a présidé la cérémonie d’ouverture car s’inscrivant à la suite de la session extraordinaire consacrée à la situation sécuritaire de notre pays. Il se veut également un exercice préparatoire pour les députés qui devraient recevoir les mois à venir la loi portant politique de défense et de sécurité nationale pour la révisée et l’adapter au contexte de lutte contre le terrorisme.
Des travaux en groupe ont également permis aux parlementaires de revisiter le plan stratégique de la CODES adopté et en cours de mise en œuvre depuis le début de la législature en 2015.

A lire également :